Le Brésil signale les premiers cas de variante de covid en Inde

Le ministère de la Santé de l’État brésilien de Maranhão (nord) a confirmé jeudi les premiers cas officiels au Brésil de la variante du coronavirus en provenance d’Inde, qui correspondent à des membres d’équipage d’un bateau venant d’Afrique du Sud.

Le secrétaire à la Santé du Maranhão, Carlos Lula, a indiqué lors d’une conférence de presse que le navire avait été affrété par la société minière Vale pour la livraison de minerai de fer dans la capitale de l’État, Sao Luis.

Carlos Lula, qui est également président du Conseil national des secrétaires de la santé, a expliqué que 15 membres de l’équipage ont contracté le virus et que 14 d’entre eux sont isolés sur le navire lui-même.

Un seul des membres d’équipage infectés, un homme de 54 ans de nationalité indienne, reste hospitalisé dans un hôpital privé de la capitale de Maranhão, selon le rapport.

La variante indienne du nouveau coronavirus inquiète les autorités sanitaires brésiliennes en raison de son niveau contagieux élevé et elle présente des altérations qui pourraient représenter une plus grande résistance du virus à une réponse immunitaire de l’organisme.

Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), la variante du coronavirus est classée comme un type présentant des caractéristiques de préoccupation mondiale.

La variante B.1.617 a été identifiée pour la première fois en Inde en décembre, bien qu’une version antérieure ait été détectée depuis octobre de l’année dernière, selon l’OMS.

Le Brésil a dépassé les 441000 décès dus au COVID-19 mercredi et a accumulé plus de 15,8 millions d’infections depuis le début de la pandémie dans le pays, en février 2020.

Xinhua

★★★★★