Le Brésil

Le Brésil termine la semaine avec 1 547 décès supplémentaires dus au covid

São Paulo – Le Brésil a enregistré aujourd’hui (29) 244 décès supplémentaires et 41 713 nouveaux cas de covid-19 au cours des dernières 24 heures surveillées par le Conseil national des secrétaires à la santé (Conass). Au cours des sept derniers jours, les décès dus à la maladie se sont élevés à 1 547. Le nombre reste à un niveau élevé, malgré une baisse de 7,7% par rapport à la semaine précédente.

Toujours ce vendredi, le nombre moyen de décès au cours des sept derniers jours était de 221. En 14 jours, cet indice a chuté de 11,6 %. Par rapport à il y a 30 jours, où la moyenne mobile était de 277 décès, la baisse atteint 20,2 %.

Au cours de la même période, les nouveaux cas se sont élevés à 235 172, en baisse de 22,9% par rapport à la semaine dernière. Ainsi, la moyenne mobile des cas était de 33 569, soit une réduction de 44,7 % en 14 jours. Par rapport au mois dernier, la baisse de la moyenne des cas est de 40,9%.

Le nombre total de cas est certainement plus élevé, car les résultats positifs des autotests (vendus en pharmacie) n’entrent pas dans les index officiels s’ils ne sont pas confirmés par un autre test RT-PCR. Sinon, ils amplifient la sous-déclaration. Au total, depuis le début de la pandémie, le Brésil a officiellement enregistré 678 310 décès dus au covid et plus de 33,7 millions de cas de la maladie.

Nombre de cas et de décès par covid-19 ce vendredi au Brésil. Source : Conas

Dans le monde

Au niveau mondial, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a enregistré 6,6 millions de cas de covid-19 entre le 18 et le 24 juillet. Ainsi, le total est « similaire » à la semaine précédente, lorsque l’OMS a calculé 6,3 millions de diagnostics de la maladie. Au cours de la période, il y a eu 12 600 décès, le même niveau que la semaine précédente.

Les cas de Covid-19 ont augmenté dans le Pacifique occidental (+52%), la Méditerranée orientale (+45%) et l’Asie du Sud-Est (+13%). En revanche, ils ont baissé en Afrique (-44%), en Europe (-24%) et aux Amériques (-12%). De même, les décès dus à la maladie ont augmenté en Méditerranée orientale (+88%), dans le Pacifique occidental (+19%) et en Asie du Sud-Est (+19%). Les décès ont baissé en Afrique (-47%) et en Europe (+19%), et sont restés stables dans les Amériques.

Par pays, le Japon est en tête du nombre de cas hebdomadaires (969 000), avec une augmentation de 13 % par rapport à la semaine précédente. Juste derrière viennent les États-Unis, avec environ 860 000 cas, mais avec une baisse de 3 %. En troisième position, l’Allemagne apparaît, avec 565.000 cas, en baisse de 16%. En quatrième, l’Italie, avec 531 000 cas, en baisse de 26 %. La France apparaît en cinquième position, avec 508 mille cas, soit une réduction de 27 %.

Les États-Unis arrivent en tête du classement hebdomadaire des décès, avec 2 637 décès (+3%). En deuxième position, le Brésil a enregistré 1 396 (-20%). Viennent ensuite l’Italie, avec 952 (+21%) ; Espagne, 810 (+33%) et France, avec 737 décès (+34%).

Le directeur général de l’OMS, Tedros Adhanom, a de nouveau déclaré que la pandémie de Covid-19 « est loin d’être terminée ». Selon lui, la situation actuelle est toutefois « très différente d’il y a un an ». Pourtant, il a mis en garde contre le risque de pression sur les systèmes de santé si les groupes les plus vulnérables – les personnes âgées et les professionnels de la santé – ne sont pas correctement vaccinés. « Plusieurs pays signalent des tendances à la hausse des hospitalisations suite à des vagues de transmission provoquées par des sous-variantes de l’omicron », a-t-il déclaré.

Vous pourriez également aimer...