Le Venezuela

Le chef de l'Etat ordonne l'achèvement de 200 villes communales

Le président de la République, Nicolás Maduro, a chargé l'organisation, l'installation et le déploiement de 200 villes communales gérées en autonomie, par le pouvoir du peuple, par les communes et les conseils communaux.

Il a exhorté le Ministre du Pouvoir Populaire des Communes et du Mouvement Social, Noris Herrera; au vice-président sectoriel pour le développement social et territorial, Aristóbulo Istúriz, et au vice-président exécutif de la République, Delcy Rodríguez pour remplir cette tâche, rapporte vtv sur son portail web.

"Passons à la construction de ces 200 villes communales", a souligné le président vénézuélien, expliquant qu'ils avaient fait la proposition de "faire avancer la loi de la ville communale qui régit l'organisation et la création des villes communales".

La loi des communes exprime que la ville communale «est le système d'union de communes, qui, au sein d'un axe géographique et territorial défini, ont une mémoire historique, des usages, des coutumes et des caractéristiques culturelles partagées qui les identifient, avec des intérêts communs et regroupés. , à des fins politiques, administratives et économiquement productives, qui poursuivent un modèle de société socialiste d'équité et de justice, conformément aux lignes directrices établies dans les plans nationaux et dans les programmes et politiques dictés par l'Exécutif national ».

Le chef de l'Etat a reconnu que c'est "un grand objectif, mais qu'est-ce qui pourrait être plus grand que Carabobo?", Dis-je. Nous allons y arriver », a-t-il répété aux autorités.

Congrès communal 2.0

Au total, 27 074 délégués sur tout le territoire national ont participé au Congrès national des communes 2.0, afin de renforcer les tables territoriales, l'économie du pays et de maintenir la lutte permanente pour sa souveraineté, comme l'a déclaré Omaira Ruiz, porte-parole de la Conseil communautaire «Jorge Rodríguez Padre», situé dans le quartier Los sin Techo, de la paroisse Santa Rosalía, dans le quartier de la capitale.

Il a expliqué que sur les 877 délégués, 578 rapporteurs sont des femmes, qui se sont manifestées pour la défense de la patrie et des communes, renforçant l'économie populaire, qui n'a qu'un seul moyen efficace et n'est autre que l'économie productive, "produisant et renforcer la patrie », a-t-il dit.

De même, d'autres porte-parole de la commune "Jorge Rodríguez Padre" ont expliqué que depuis 2013, lorsque l'appel à production a été lancé dans chacune des communes, un plan de semis et de production a été lancé, qui À ce jour, il a agrandi 600 mètres carrés avec des cultures urbaines dans le quartier Los sin Techo et les communautés adjacentes.

Il a fait valoir qu'aujourd'hui, après 8 ans du coup d'État de Timón, les communes ont assumé le projet de démocratie communautaire comme leur vie même et le Venezuela avance avec le pouvoir communal; «Dans le cadre du Congrès national des communes 2.0, l'autonomisation de la production dans le pays est garantie», a-t-il déclaré.

De la même manière, il a indiqué qu'à ce jour, il y a 35 mères qui ont semé depuis leurs balcons, dans chacune des paroisses, quartiers et communes, de même, un projet de production de pain et d'élevage de lapins est en cours.

Il a également expliqué que dans le cadre du Congrès national des communes 2.0, différentes tables territoriales ont été mises en place, qui se développaient dans différents secteurs, où des problématiques telles que l'agression impériale subie par le peuple vénézuélien, imposée par l'empire nord-américain, le La pandémie à laquelle le monde est actuellement confronté, les processus démocratiques participatifs et dirigés du peuple et l'économie socialiste avec la société communautaire.

Le président de la République bolivarienne du Venezuela, Nicolás Maduro, a annoncé ce mardi qu'il proposera au Grand Pôle Patriotique Simón Bolívar (GPPSB) une loi donnant un statut juridique au Parlement Communal.

«Je vais proposer à la nouvelle Assemblée nationale (AN) à travers le GPPSB et le Parti socialiste uni du Venezuela (PSUV), qu'une loi sur le Parlement communal soit approuvée qui oblige le Parlement national à consulter les Communes, tous les projets et toutes les questions qu'ils ont en débat pour leur décision », a-t-il précisé.

De même, il a insisté sur le renforcement d'une structure très importante des Conseils Communaux, qui est le Pouvoir Communal et qui a un statut légal.

"C'est une proposition à laquelle j'ai réfléchi, que je vais la proposer à la Direction nationale du GPPSB et du PSUV, pour qu'une fois, le 5 janvier 20021, le nouvel AN soit installé, donc Madame le Vice-président Delcy Rodríguez, faites une proposition officielle », a-t-il souligné.

Il a souligné que le projet bolivarien du XXIe siècle doit avoir un Parlement communal puissant. «Vous imaginez que les 42 000 500 Conseils communaux, les 3 500 communes avec un Parlement, enfin toute question qui serait discutée, aurait immédiatement un écho dans ce Parlement communal», at-il dit.

Vous pourriez également aimer...