Le Venezuela

Le chef de mission de l’OEA félicite le Pérou pour la transparence des élections

Le paraguayen Rubén Ramírez, chef de la mission d’observation électorale de l’Organisation des États américains (OEA) au Pérou, a félicité les autorités électorales du pays pour l’utilisation de « mécanismes qui contribuent à la transparence des processus électoraux et donnent une certitude à la citoyenneté », se réfère EFE.

Dans un message vidéo diffusé sur les réseaux sociaux de l’OEA, Ramírez a souligné que dimanche dernier les Péruviens se sont rendus aux urnes « pour exprimer leur volonté de manière pacifique et démocratique » et ont reconnu les autorités électorales « pour avoir organisé un processus d’une grande complexité, marqué par la pandémie et par la polarisation politique ».

Après avoir détaillé que sa mission était déployée dans 18 régions du pays et 5 villes à l’étranger, il a fait remarquer que les données qu’ils ont recueillies « confirment l’étroitesse des résultats qui ont été présentés à la fois par les décomptes rapides et par les données officielles affichées par le Bureau national. des processus électoraux ».

À cet égard, il a fait valoir que « bien que les citoyens aient déjà voté, le processus électoral est toujours en cours », car les actes au niveau national et étranger restent à traiter, ainsi qu’à résoudre les actes observés.

Ramírez a également juré que « l’attitude démocratique continue de prévaloir » au Pérou et a appelé « les citoyens et les acteurs politiques à attendre patiemment et calmement les résultats officiels ».

Selon lui, la mission était composée de 40 spécialistes de 16 nationalités, qui lors du vote n’avaient eu « connaissance d’incidents isolés » durant le processus.

« Le scrutin a été effectué conformément aux procédures établies », a-t-il déclaré avant de relever qu’une fois le dépouillement commencé, « il n’y a pas eu de coupure dans le flux d’informations, qui s’est fait publiquement et de manière transparente via le portail de l’ONPE ». .

Ramírez a ajouté qu’ils poursuivront leur travail au Pérou jusqu’à ce que les résultats finaux soient publiés et qu’ils présenteront dans les prochains jours un rapport préliminaire sur les élections.

Les données officielles proposées ce mardi par l’ONPE indiquaient que le gauchiste Pedro Castillo conserve un avantage de 75 477 voix sur son rival Keiko Fujimori, alors que 97,4% des procès-verbaux du scrutin tenu au Pérou ont déjà été scrutés.

Selon le dernier bilan officiel, le candidat du parti de gauche Pérou Libre a recueilli jusqu’à présent 50,22% des suffrages valables (8 598 481) contre 49,78% (8 523 004) du candidat du parti de droite Fuerza Popular.

Cette information contient déjà 99,17% des suffrages exprimés au niveau national, alors que le décompte des voix des Péruviens de l’étranger atteint actuellement 54,50%.

L’ONPE a lancé, de son côté, une alerte sur ses réseaux sociaux pour demander d’être « prudent avec les fausses nouvelles sur les dossiers électoraux », après quoi elle a expliqué comment et dans quels cas elles sont observées.

Vous pourriez également aimer...