Le Brésil

Le comité de la Chambre approuve la prolongation de l’exemption salariale jusqu’en 2026

São Paulo – Ce mercredi (15), la Commission des finances et de la fiscalité de la Chambre a approuvé le projet de loi 2.541, qui prolonge l’exonération des charges sociales jusqu’en décembre 2026. La mesure, valable pour 17 secteurs de l’économie, prend fin en décembre prochain. Le PL passera toujours par la Commission Constitution et Justice.

Les députés ont accepté l’avis du rapporteur, Jerônimo Goergen (PP-RS). « L’extinction de l’exonération des charges sociales représenterait un obstacle au maintien et à la création d’emplois, car elle aggraverait les coûts de contractualisation pour les secteurs importants de l’industrie, des services, des transports et de la construction », a-t-il déclaré.

Toujours selon le député, la pandémie provoque des incertitudes sur la reprise économique à court terme. « Le rythme de reprise n’est pas à un niveau satisfaisant, et les segments les plus directement touchés par la distanciation sociale restent très déprimés. Pour cette raison, il ne semble pas opportun de supprimer les incitations fiscales qui existent actuellement, notamment celles de nature fiscale », a déclaré le membre du Congrès. En plus de l’avantage, le texte relève le taux Cofins-Import pour certains produits, avec l’objectif déclaré de protéger les fabricants brésiliens.

L’année dernière, le président de la République a opposé son veto exactement à cet article en promulguant la loi 14 020. Il était également contre l’extension de la taxe sur les salaires de 2020 à 2021, mais dans ce cas la Chambre a annulé le veto (430 contre 33). Vers le portail G1, le rapporteur a déclaré qu’il essaierait de négocier avec l’équipe économique.

:: La Commission commence à discuter du rapport de « réforme » administrative et les serveurs protestent ::

Avec l’exonération, les entreprises peuvent remplacer la cotisation de sécurité sociale (20 %) par un taux sur le revenu brut (jusqu’à 4,5 %). Parmi les secteurs touchés figurent le textile, les chaussures, les machines et équipements et la construction civile.

Avec les informations de l’Agence de la Chambre

Vous pourriez également aimer...