La Colombie

Le Comité de la grève nationale a appelé à des mobilisations pour le 21 octobre prochain

05 octobre 2020-11 h 14 m.
Pour:

Colprensa

Le Comité national de grève a convoqué une nouvelle journée de mobilisations pour le mercredi 21 octobre prochain, arguant qu'ils manifesteraient en faveur de la défense de la vie et de la démocratie. Ils cherchent à négocier la liste des demandes avec le gouvernement national.

Diogenes Orjuela, président de l'Unité centrale des travailleurs, CUT, a affirmé que la grève vise à rejeter les massacres et meurtres enregistrés sur tout le territoire national, ainsi qu'à lancer un appel à la paix.

Le dirigeant syndical a également souligné qu'il existe de nombreuses objections parmi les Colombiens concernant les actions du gouvernement, les décrets d'urgence émis pendant la pandémie de Covid-19, l'ignorance des organisations sociales et les décisions rendues par le secteur judiciaire.

Lisez aussi: Fecode a appelé à une grève nationale les 20 et 21 octobre

Orjuela a également affirmé que le dialogue et la discussion du document d'urgence seront nécessaires, qui comprend 104 points et qui soulève la nécessité d'un revenu de base, la protection des femmes et des secteurs vulnérables, le sauvetage des petites et moyennes entreprises et l'abrogation du décret 1174 sur le socle de protection sociale.

À son tour, Nelson Alarcón, président de la Fédération colombienne des travailleurs de l'éducation, Fecode, a annoncé que le syndicat se joindrait à la grève car ils rejetaient les propositions liées à l'éducation publique pendant cette journée de la pandémie.

Ils assurent que les mesures qui accompagnent l'alternance proposée pour le retour aux classes conduiraient à la privatisation de l'enseignement public.

Cette grève est également soutenue par des organisations étudiantes et paysannes, des groupes de femmes, ainsi que des communautés afro et lgbti. "Des organisations politiques et sociales qui ne partagent pas le comportement du gouvernement", a déclaré le directeur de la CUT.

Les organisateurs ont annoncé qu'il y aura un seul point de rallye dans chaque ville, qui sera annoncé avec les itinéraires, dans les prochains jours.

Ils ont affirmé qu'il y aura un document de déclaration concernant les points qui motivent la journée.

"Nous espérons que la convocation comprendra une manifestation massive pour démontrer à ce gouvernement son incapacité à diriger les routes de ce pays", a déclaré Tarsicio Rivera, du coordinateur des organisations sociales.

Vous pourriez également aimer...