Le Parlement vénézuélien est solidaire de Cuba face au blocus

En présence du plus excellent Ambassadeur de la République de Cuba, Dagoberto Rodríguez Barrera, la discussion s’est tenue à l’Assemblée nationale de l’Accord de solidarité avec le peuple et le gouvernement de Cuba, dans leur lutte au sein des Nations Unies contre le blocus imposé. sur l’île par les États-Unis.

Le député Edgardo Ramírez a été chargé de présenter ce projet aux parlementaires, dans lequel il a souligné la longue histoire de solidarité entre Cuba et le Venezuela. Le parlementaire a fait un tour historique de la collaboration révolutionnaire entre les deux pays, qui remonte à l’époque de l’indépendance.

Il a souligné la tenue dans plusieurs villes des journées de solidarité avec Cuba, et a invité la manifestation qui au Venezuela aura lieu en soutien au peuple et au gouvernement de l’île, le 29 mai.

En lisant l’accord, le membre du Congrès Ramírez a souligné la condition « immorale, illégale, injuste et criminelle » du blocus imposé par les États-Unis contre le peuple cubain, qui a causé la « perte de 90 milliards de dollars » depuis sa création il y a plus de 60 ans. .

En ce sens, ils ont exhorté « les États à lever ces mesures » et « réaffirmer leur solidarité avec le peuple courageux de la République de Cuba qui a combattu pendant plus de six décennies l’attaque » des sanctions nord-américaines.

L’accord propose également « de reconnaître le travail social du gouvernement cubain dans le monde » grâce à « l’armée en blouse blanche » et les invite à « rejeter les mesures coercitives qui cherchent à saper le développement ».

Le 23 juin, un nouveau vote aura lieu aux Nations Unies sur le retrait du blocus américain contre Cuba, un mécanisme coercitif qui a été rejeté 28 fois et qui a eu le vote contre les États-Unis et Israël. Malheureusement, le dernier vote a également ajouté les gouvernements de la Colombie et du Brésil, avec Iván Duque et Jair Bolsonaro comme présidents, respectivement.

Le député du PCV, Oscar Figuera, a insisté sur la nécessité d’incorporer Martí. «Depuis le PCV, nous condamnons le blocus meurtrier de l’impérialisme américain contre le peuple cubain et contre tous les peuples qui se battent pour leur libération, qui se battent pour leur souveraineté, parce qu’ils décident de construire des alliances stratégiques autres que celle que l’impérialisme américain tente. subordonné à leurs intérêts. Laissons le message de solidarité du PCV et de la grande majorité du peuple vénézuélien aller au peuple cubain et à votre gouvernement, condamnant l’agression impérialiste et le blocus criminel et exprimant sa gratitude, son message et sa reconnaissance de la solidarité avec le peuple vénézuélien. « 

Le député Jesús Farías a souligné que par le passé, la gauche vénézuélienne a manifesté contre l’agression américaine contre Cuba, mais c’est avec l’arrivée au pouvoir du commandant Hugo Chávez que la solidarité entre les deux nations sœurs est devenue beaucoup plus palpable.

Il a souligné l’énorme courage et la résistance du peuple cubain face à plus de six décennies de blocus. « Ils sont là, fermes et ils resteront fermes, et le Venezuela sera toujours là pour continuer à soutenir le peuple frère cubain. »

★★★★★