La Colombie

Le Parti de l’Alliance verte a annoncé son opposition aux réformes fiscales et sanitaires

24 avril 2021 – 17h38



Pour:

Colprensa

Juste au moment où les partis politiques commencent à prendre position face aux réformes proposées par le gouvernement national l’année dernière, le parti Alianza Verde a annoncé, comme prévu, qu’il était opposé aux réformes fiscales et sanitaires qu’il propose le gouvernement national.

Selon la communauté, «nous savons que bon nombre de nos problèmes structurels non résolus ont été aggravés par la tragédie sanitaire la plus grave que nous ayons connue en tant qu’espèce au cours des 100 dernières années. Que les politiques et décisions publiques que nous adoptons pour faire face à ces circonstances exceptionnelles peuvent aggraver nos conditions de vie et nous conduire à aucune solution institutionnelle et sociale ».

Par conséquent, ils soutiennent que le moment est venu de prendre des décisions intelligentes et audacieuses qui respectent les droits de chaque citoyen.

En principe, ils assurent que la nouvelle réforme fiscale «cherche à résoudre de manière erronée les urgences fiscales de l’État en se déchargeant du financement des programmes sociaux et des besoins pressants des citoyens uniquement dans les classes moyennes et les travailleurs, tout en laissant intactes les exonérations et privilèges et il favorise les dépenses inutiles et incommodes dans différentes instances de l’État ».

Vous pouvez lire: Réforme fiscale: plus de mais et de nouvelles propositions

Cependant, ils annoncent qu’ils présenteront une proposition alternative qui « résout à court et moyen terme la soutenabilité budgétaire du gouvernement central et des entités territoriales de manière équitable, efficace et progressive conformément à la Constitution nationale ».

De même, ils annoncent leur vote négatif sur le projet de loi sur la réforme de la santé qui, selon la communauté, «a subrepticement et silencieusement fait la promotion d’un changement radical avec le soutien du gouvernement dans les septièmes commissions du Sénat et de la Chambre. Un projet qui précisément à une époque où la santé publique est une priorité pour chaque société, favorise les entreprises et les intérêts privés au détriment du caractère public dans l’attention du droit à la santé des Colombiens. En échange, les Verts présenteront un projet de réforme qui améliore et consolide la santé publique et garantit ce droit fondamental des citoyens ».

Le parti assure que la discussion du projet doit avoir lieu au Congrès de la République, à la lumière du public, dans le débat transparent devant les citoyens par le gouvernement et toutes les forces politiques et sociales de la nation. « Pas de zones grises et de négociations en dessous de la table sur des sujets qui définissent la vie des Colombiens », concluent-ils.

Vous pourriez également aimer...