La Colombie

Le plus rapide! L’Australien Caleb Ewan a remporté la cinquième étape du Giro d’Italia

12 mai 2021 à 11h19



Pour:

AFP / El País

Le sprinter australien Caleb Ewan (Lotto) a remporté le sprint de la cinquième étape du Giro d’Italia, se terminant à Cattolica, lors d’une journée où l’Espagnol Mikel Landa (Bahreïn), l’un des prétendants au podium final, a subi une chute brutale. à 4,5 km de l’arrivée.

L’Italien Alessandro de Marchi (Israël SN) a conservé le «maillot» rose du leader après les 177 km de route qui séparent Modène de Cattolica, une station balnéaire de la côte adriatique, tout près de Saint-Marin.

« Nous ne savons pas si notre chef d’équipe s’est cassé la clavicule ou le poignet », a déclaré le directeur sportif de la formation bahreïnienne, Franco Pellizotti, à la télévision publique italienne (RAI).

Landa, 31 ans, a été emmené en ambulance dans un hôpital pour des tests, il ne pourra donc pas atteindre l’objectif de se battre pour la victoire finale dans une course dans laquelle il a déjà terminé sur le podium en 2015 (3e) et dans laquelle a gagné trois étapes.

Le profil de l’étape était idéal pour les sprinteurs et ils n’ont pas manqué l’occasion. Dans le sprint final, Ewan a dépassé le champion d’Europe, Giacomo Nizzolo, d’Italie, qui n’a toujours pas gagné dans le Giro et a 11 secondes places.

Un autre Italien, Elia Viviani, a terminé troisième et le Slovaque Peter Sagan quatrième. Le Belge Tim Merlier, vainqueur du sprint de lundi, était hors de question lorsque son pied est sorti de la pédale.

Ewan, 26 ans et mesurant à peine 1,67 m, remporte ainsi sa quatrième victoire partielle dans un Giro, en plus de ses triomphes dans les autres majeures, le Tour de France et la Vuelta a España.

En ce jour de transition, entre deux étapes plus exigeantes, les équipes de sprinteurs ont maîtrisé la situation et seules deux formations (les modestes Androni et Bardiani) ont osé lancer des coureurs à la recherche d’une pause vouée à l’échec.

Un premier duo (Tagliani et Marengo) a été chassé par le peloton à 100 km de la ligne d’arrivée et un second (Pellaud et Gabburo, rejoints plus tard par le Français Gougeard) a survécu jusqu’à entrer dans les trois derniers kilomètres.

Outre Landa, un autre des prétendants, le Russe Pavel Sivakov, qui partage la direction du puissant Ineos avec le Colombien Egan Bernal, a perdu du temps après avoir chuté à 16 km de la fin.

Jeudi, la 6ème étape se déroulera, se terminant à Ascoli Piceno, après une montée finale de 15,5 km avec une pente moyenne de 6,1%.

L’étape de 160 km partira de la Grotte di Frasassi et tout le parcours est une étape constante avec les Apennins comme paysage.

Vous pourriez également aimer...