Le président Maduro participe à la Table de la sécurité alimentaire à la COP27

En el contexto de su participación en la 27° Conferencia de las Partes de la Convención Marco de las Naciones Unidas sobre el Cambio Climático (COP27) en Egipto, el presidente de la República, Nicolás Maduro, interviene este lunes en la Mesa de Trabajo sobre Sécurité alimentaire.

Le débat, qui se déroule au Centre international des congrès de Sharm El Sheikh, vise à établir un front commun pour lutter contre le défi du changement climatique, un défi pour la production, la transformation, la distribution, la consommation et la disponibilité des aliments à l’échelle mondiale, se réfère une note de la presse présidentielle.

Auparavant, le chef de l’Etat avait prôné la mise en place d’accords pour contrer les effets de l’urgence climatique sur l’espèce humaine. Il a également salué la position de son homologue égyptien, Abdelfatah El-Sisi, qui a demandé « des résultats clairs et concrets » aux dirigeants mondiaux présents au sommet.

Concernant la crise générée par le modèle capitaliste destructeur, Maduro a souligné – à son arrivée en Égypte – que le Venezuela élèvera la voix des peuples du Sud pour défendre un modèle de vie humaniste et respectueux sur la planète.

Rencontres bilatérales à la COP27

Poursuivant le vaste programme de travail du président Nicolás Maduro à la COP27, en particulier dans le cadre du segment de haut niveau, le président tient plusieurs réunions bilatérales ce lundi dans la ville de Sharm El Sheikh.

Le premier était avec le Premier ministre d’Antigua-et-Barbuda, Gaston Browne. La presse présidentielle indique à cet égard que la réunion, à laquelle a participé le ministre des Affaires étrangères Carlos Faría, s’est concentrée sur l’examen des accords et des projets entre les deux nations.

En ce qui concerne les relations du Venezuela avec les pays des Caraïbes, le chef de l’État vénézuélien a donné la priorité à la coopération avec eux et a souligné que ces liens doivent continuer à progresser à travers des espaces d’intégration tels que : Petrocaribe, l’Alliance bolivarienne pour les peuples de notre Amérique-People’s Trade traité (ALBA-TCP) et la Communauté des États d’Amérique latine et des Caraïbes (CELAC).

De nouveaux modèles de coopération entre le Venezuela et le Suriname

De même, le président Maduro a tenu une réunion avec son homologue du République du SurinameChan Santokhi. Lors de la réunion, les dirigeants ont passé en revue l’agenda de la complémentarité, afin de renforcer davantage les liens entre les deux pays.

Le Venezuela et le Suriname maintiennent des accords de coopération dans les domaines politique, financier, agricole, énergétique et culturel, fondés sur la diplomatie bolivarienne de paix et la complémentarité entre les peuples.

Actuellement, les deux pays travaillent sur une nouvelle étape de leurs relations. À cet égard, le président Maduro a souligné qu’il s’agit de deux nations et de deux peuples qui ont une expérience de bonnes relations, soutenues par la volonté claire et forte d’évoluer vers de nouveaux modèles de coopération.

Tout au long de leurs relations, le Venezuela et le Suriname ont travaillé sur des plans conjoints d’efficacité et d’optimisation énergétiques, ainsi que sur l’approfondissement des relations commerciales.