Le Brésil

Le Sénat confirme télétravail et aide alimentaire député

São Paulo – En plus de la mesure provisoire 1 109, sur la flexibilité du travail en régime de calamité publique, le Sénat a également symboliquement approuvé la MP 1 108, qui réglemente le télétravail (bureau à domicile) et modifie les règles relatives à l’aide alimentaire. Comme le texte n’a pas été modifié, il passe sous sanction présidentielle. Mais il est presque certain d’opposer son veto à au moins un article.

Ainsi, sans débat, le Congrès a voté ces derniers jours sur des sujets qui étaient sur le point de « devenir caducs ». Le président du Sénat, Rodrigo Pacheco (PSD-MG), a demandé la hâte hier, car ce serait la seule séance délibérante de la semaine. Ce fut le cas du projet de loi de conversion (PLV) 21, issu du MP 1 108, approuvé par la Chambre le même jour. Le rapporteur était le sénateur Flávio Bolsonaro (PL-RJ), qui a soutenu l’opinion du député Paulinho da Força (SD-SP) et a rejeté les amendements.

Pas de débat préalable ni de négociation collective

Plusieurs parlementaires se sont plaints du manque de temps de discussion et du fait que la question avait fait l’objet d’un député plutôt que d’un projet de loi. Et ils ont déclaré que le texte supprime des droits. Pachedo a déclaré que MP 1 108 était une « exception ».

Selon le texte approuvé, l’indemnité alimentaire, ou ticket-repas, est destinée exclusivement au paiement des repas dans les restaurants ou des denrées achetées dans le commerce. De plus, il est interdit aux entreprises de bénéficier de réductions lors de l’embauche de fournisseurs de billets. Le rapporteur à la Chambre a ajouté la possibilité pour le travailleur de retirer le solde après 60 jours, mais il est presque certain que le président met son veto à cette disposition.

Le télétravail, quant à lui, se définit comme la prestation de service en dehors des locaux de l’entreprise, de manière prépondérante ou hybride. Cette prestation de services doit figurer expressément dans le contrat individuel. Les centrales syndicales réclament que le sujet fasse l’objet d’une négociation collective.

Découvrez quelques règles du MP Télétravail

  • Les employeurs sont dispensés du contrôle du nombre d’heures travaillées par les salariés embauchés à la production ou à la tâche ;
  • La présence du travailleur dans l’environnement de travail pour des tâches spécifiques, même régulières, n’enlève rien au travail à distance ;
  • Le contrat peut prévoir des horaires et des moyens de communication entre le salarié et l’employeur, à condition que les périodes de repos légales soient assurées ;
  • L’utilisation des infrastructures et des outils numériques par le salarié en dehors des heures de travail ne constitue pas du temps disponible, de la disponibilité ou du régime d’astreinte, sauf accord ;
  • Les salariés admis au Brésil qui télétravaillent hors du pays sont soumis à la législation brésilienne, sauf législation spécifique ou accord entre les parties ;
  • L’employeur ne sera pas responsable des frais de retour en personne du salarié qui habite en dehors du siège social, sauf accord.

Avec les informations des agences de la Chambre et du Sénat

Vous pourriez également aimer...