Le Brésil

Le tourisme en Espagne rouvre, à l’exception du Brésil et de deux autres pays

São Paulo – Le tourisme en Espagne a rouvert ce lundi (7) pour le monde entier, à condition que le visiteur soit vacciné. Tout le monde sauf le Brésil, l’Afrique du Sud et l’Inde. Les trois sont les seuls pays auxquels les autorités espagnoles ont opposé leur veto en raison de la forte incidence de variantes de coronavirus considérées comme préoccupantes sur leurs territoires. Les règles spécifiques aux pays de l’Union européenne ont également été assouplies et il suffit désormais de présenter des tests antigéniques négatifs, à la place des PCR comme auparavant.

La restriction actuellement en vigueur pour l’entrée aérienne des Brésiliens en Espagne a commencé à s’appliquer le 2 février 2021 et expirerait mardi (8). Cependant, vendredi (4), il a été prolongé jusqu’au 22 juin. Les vols depuis n’importe quel aéroport brésilien vers l’Espagne, avec ou sans escale, ne sont pas autorisés, à moins de transporter exclusivement des citoyens ou résidents espagnols ou andorrans.

« Cette mesure a été adoptée en raison de l’apparition de nouvelles variantes du virus SARS-CoV-2 liées à ces pays (Brésil et Afrique du Sud). Dans le cas de la variante brésilienne, des inquiétudes subsistent quant aux effets possibles sur la transmissibilité de la maladie et la capacité à neutraliser les anticorps », indique le document du gouvernement espagnol qui confirme le renouvellement des restrictions aériennes. Le document allègue également une inquiétude « très élevée » concernant la situation épidémiologique au Brésil.


Lire aussi


reste du monde

Comme pour le reste du monde, l’entrée en Espagne est à nouveau autorisée, mais sur justificatif de vaccination complète. En d’autres termes, une seule dose ne suffit pas et la seconde doit avoir été appliquée au moins 14 jours avant l’arrivée sur le territoire espagnol. Les immunisants doivent provenir de Pfizer-BioNTech, Moderna, AstraZeneca-Oxford, Janssen, Sinopharm ou Sinovac-Coronavac. Le port du masque reste obligatoire, même en milieu ouvert, sauf sur les plages, à condition de respecter une distance minimale de 1,5 mètre.

Pour entrer dans le pays, par voie aérienne, terrestre ou maritime, selon Deutsche Welle, les visiteurs devront remplir un formulaire prouvant la vaccination ou les tests. Les navires de croisière sont limités à 75 % de leur capacité maximale. L’Espagne va également tester un certificat numérique, déjà approuvé par les 27 pays de l’Union européenne, pour garantir que le touriste se trouve dans les conditions de visite autorisées.

secteur clé

La réouverture des frontières est un mouvement de relance économique, car le secteur du tourisme est essentiel pour l’Espagne. L’année dernière, la réduction de l’entrée d’étrangers dans le pays a atteint 77% par rapport à 2019. La baisse du produit intérieur brut (PIB) en Espagne était proche de 11%. Le tableau était similaire cette année, avec un peu moins de 2 millions de touristes étrangers ayant accédé au pays en avril.

Dès ce premier jour de sortie, selon le le pays, il y a eu une augmentation de 36% du trafic aérien en provenance des pays hors Union européenne à l’aéroport de Barajas, à Madrid, le plus fréquenté du pays. « J’attends ce moment depuis deux ans, si j’avais pu voyager plus tôt », a déclaré un visiteur uruguayen à la publication. « J’ai voyagé aujourd’hui parce que c’était le premier jour que je pouvais », a-t-il ajouté.

Vous pourriez également aimer...