Le Venezuela réitère son appel à la Guyane pour qu'elle reprenne les négociations sur l'Essequibo

Le Venezuela ratifie son engagement à défendre sa souveraineté sur l'Essequibo tout en réitérant l'appel à la République coopérative de Guyane de revenir à la table des négociations pour rendre effectif l'arrangement pratique, acceptable et satisfaisant pour les parties, tel que stipulé dans l'Accord de Genève.

C'est ce qu'a souligné dans une déclaration le représentant permanent du Venezuela auprès de l'ONU, Samuel Moncada, qui a participé ce mardi à une réunion avec la Cour internationale de Justice (CIJ) pour discuter de la question du différend territorial sur Guayana Esequiba.

Dans le texte lu par le diplomate vénézuélien, il est indiqué que le Venezuela ne reconnaîtra aucune décision qui pourrait être rendue par la CIJ sur la controverse territoriale de l'Essequibo, tout en réitérant l'attachement du Venezuela à ce qui est établi dans l'Accord de Genève.

« La République bolivarienne du Venezuela réitère que l'Accord de Genève constitue le cadre réglementaire qui doit être suivi de bonne foi par les parties, conformément au droit international, pour mettre fin à la controverse territoriale », a souligné le diplomate.

Il a déclaré que le 3 décembre 2023, le peuple vénézuélien a donné un mandat clair pour « défendre les droits qui, depuis sa naissance, correspondent au Venezuela sur Guayana Esequiba, et conformément à ce mandat, le Venezuela a exercé et continuera d'exercer la défense. de la vérité historique dans tous les espaces »

Ci-dessous le texte intégral de la déclaration :

La République bolivarienne du Venezuela fait état de sa participation, ce 11 juin 2024, à une réunion convoquée par le président de la Cour internationale de Justice pour discuter des prochaines étapes du processus dissimulé unilatéralement par la République coopérative de Guyane devant cette instance, en clair Ignorance et transgression des Accords de Genève et de la légalité internationale

Au cours de la réunion susmentionnée, le Venezuela a réitéré sa position historique de ne pas reconnaître la compétence du tribunal dans le différend territorial sur Guayana Esequiba, ni la décision qu'il pourrait adopter sur cette question, par conséquent sa participation à cette réunion n'implique en aucun cas le consentement du Venezuela. Venezuela ni la reconnaissance de ladite juridiction.

Le 3 décembre 2023, le peuple vénézuélien a donné un mandat clair et énergique pour défendre les droits qui, depuis sa naissance, correspondent au Venezuela sur le territoire de Guayana Esequiba, conformément à ce mandat et aux directives expresses du chef de l'État que le Venezuela a exercé et continuera à exercer. continuer à défendre la vérité historique dans tous les espaces

La République bolivarienne du Venezuela réaffirme que l'Accord de Genève constitue le cadre réglementaire qui doit être respecté de bonne foi par les parties conformément au droit international afin de mettre fin au différend territorial grâce à un arrangement pratique, acceptable et satisfaisant pour tous. des soirées.

Enfin, le Venezuela ratifie son engagement ferme à défendre l'intégrité territoriale et la souveraineté nationale sur le Guyana Esequiba, tout en lançant un nouvel appel à la République coopérative du Guyana pour qu'elle retourne à la table des négociations afin de rendre les choses pratiques, acceptables et satisfaisantes pour les deux parties à ce qu'elles ont convenu. engagements pris dans l’Accord de Genève.

Le Soleil du Venezuela est né à Essequibo

La Haye, le 11 juin 2024