La Colombie

L'épidémie de coronavirus en Espagne inquiète le personnel médical, ils demandent des actions du gouvernement

13 août 2020-12: 50 p. m.
Pour:

Agence AFP

Les facultés de médecine espagnoles ont demandé jeudi aux autorités des actions coordonnées dans la lutte contre le coronavirus pour éviter que le pays, l'un des plus durement touché d'Europe, ne soit submergé par une nouvelle vague de pandémie.

L'Organisation médicale collégiale espagnole a mis en garde dans un communiqué la "déception et l'indignation" du personnel de santé face à l'absence de direction commune dans la lutte contre le covid-19 dans un pays où les 17 régions autonomes (et 2 villes) sont compétentes en santé et critiquent souvent le gouvernement central.

Les agents de santé "sont désespérés et inconsolables de voir les conflits et les rivalités entre les forces politiques et les institutions alors qu'ils devraient tous ramer dans la même direction", indique le texte.

Les associations médicales ont demandé aux autorités un "changement de cap dans la gouvernance de la lutte" contre l'épidémie, au vu de la multiplication des flambées, dont "le nombre et l'étendue (…) présentent un risque clair de débordement de capacité contrôle local ".

Lisez aussi: L'Italie interdit l'entrée de personnes de Colombie en raison du covid-19

L'Espagne a officiellement notifié 28 605 décès – dont 61 personnels de santé, selon le communiqué – et plus de 337 000 infectés et a subi une escalade des infections après un confinement de trois mois terminé le 21 juin.

Les médecins ont attribué cette rechute au «relâchement» des mesures de distanciation et de protection, aux réunions de famille, aux soirées nocturnes et aux discothèques, et aux conditions précaires de travail et de logement des travailleurs qui se déplacent dans le pays en fonction de la récolte de des fruits.

Ils ont également estimé que les confinements sélectifs ordonnés par les régions ne suffisent pas. Ils ont demandé une meilleure coordination entre les régions et l'Etat, la préparation de nouvelles mesures pour limiter la mobilité entre les régions et une plus grande gravité face aux infractions.

Enfin, ils ont dénoncé "les échecs constants évidents dans la gestion des statistiques quotidiennes, avec des chiffres insuffisants et contradictoires qui ont conduit à une perception générale d'un manque de coordination dans la gestion de la pandémie".

Le ministère de la Santé, qui publie quotidiennement les chiffres du Covid-19 sur la base de ce que rapportent les régions, a changé sa façon de publier les statistiques à plusieurs reprises.

Vous pourriez également aimer...