Le Brésil

Les attaques du clan Bolsonaro et les alliés de la presse ont atteint 580 en 2020

Brasil de Fato – Déjà connu pour les attaques contre la presse et les journalistes, le président Jair Bolsonaro, son clan et ses alliés ont harcelé 580 fois les professionnels de la catégorie en 2020. Le nombre est le résultat d’une enquête de l’ONG Reporters sans frontières (RSF) , qui accompagne ce type d’événement dans le monde.

Selon l’enquête, le directeur général et ses enfants occupent les quatre premières positions du classement des attaques. Le député fédéral Eduardo Bolsonaro (PSL-SP) est en tête de liste, avec 208 agressions contre la presse. Ensuite, venez le président, avec 103; le conseiller municipal Carlos Bolsonaro (Republicanos-RJ), qui a 89 cas; et le sénateur Flávio Bolsonaro (Republicanos-RJ), avec 69. Ensemble, ils totalisent 469 cas.

Ci-après, la liste comprend des noms tels que les ministres Damares Alves (femmes, famille et droits de l’homme), Ricardo Salles (environnement) et Onyx Lorenzoni (citoyenneté) et le vice-président de la République, Hamilton Mourão.

Selon l’ONG, les réseaux sociaux ont été la scène principale des attaques. Twitter, par exemple, en a hébergé 409, tandis que Facebook en a enregistré 10 et les soi-disant «vies» 17 cas. Mais non seulement Internet a servi de substrat aux recherches de l’organisation, qui ont également représenté des interviews et des apparitions publiques, y compris les conférences de presse informelles accordées par Bolsonaro dans les environs du Palácio da Alvorada, à Brasília (DF), où il vit. .

Lire la suite:

Vous pourriez également aimer...