Le Brésil

Les centraux organisent un nouveau 1er mai conjoint et défendent l’unité également en politique

São Paulo – Pour la troisième année consécutive, les centrales syndicales organiseront un 1er mai conjoint, toujours en format virtuel, comme en 2020. Dans les 16 jours suivant l’événement – deux samedis de 14h00 à 17h00 – , les entités finalisent les préparatifs en attendant la confirmation des invités, entre politiciens et artistes.

La vie, l’emploi et la démocratie ont été les thèmes choisis par les dirigeants syndicaux pour la fête du Travail. Le premier fait référence à la nécessité d’une vaccination de masse et au versement d’une aide d’urgence d’un montant de 600 R $. Et le dernier comprend le pari sur une composition entre les différentes forces politiques par l’État de droit et aussi un éventuel front pour 2022.

Parmi les invités figurent les anciens présidents Fernando Henrique Cardoso (PSDB), Luiz Inácio Lula da Silva et Dilma Rousseff (PT), qui ont participé au 1er mai de l’année dernière. A côté d’eux, le gouverneur de Maranhão, Flávio Dino (PCdoB), Ciro Gomes (PDT) et Marina Silva (Rede) et Rodrigo Maia (DEM), ancien maire, entre autres Le moment est pour la reconstruction, dit un dirigeant syndical, et ce exige «le rassemblement des démocrates et des progressistes».

Les attractions artistiques ne sont pas encore confirmées. L’année dernière, le chanteur anglais Roger Waters, ex-Pink Floyd, y a participé. L’événement sera diffusé par TVT.

Vous pourriez également aimer...