Le Venezuela

Les centres de conditionnement des combos Clap sont renforcés dans tout le pays

A ce jour, il existe déjà 42 Centres d’Emballage Alimentaire (CEA) regroupés sur tout le territoire national pour garantir les combos des Comités Locaux d’Approvisionnement et de Production (CLAP), a informé ce samedi le ministre de l’Alimentation, Carlos Leal Tellería.

Lors de la supervision du CEA Batalla de Carabobo, qui a la capacité de traiter environ 200 000 combos par jour avec 15 lignes de production, il a souligné que l’alimentation est un droit, et la Révolution le garantit.

« Avec les politiques promues par le gouvernement vénézuélien, pour le bien-être du peuple, la révolution a transformé la nourriture en un droit humain fondamental », a-t-il souligné.

Plus tôt, à l’occasion de la commémoration de la Journée mondiale de l’alimentation, il avait souligné qu’en toute circonstance, comme le blocus entrepris par les États-Unis, l’alimentation est un droit du peuple, a-t-il écrit sur son compte Twitter.

Le message est accompagné d’un matériel audiovisuel qui rend compte du processus de production et de distribution des articles, ainsi que du travail effectué par le pouvoir populaire afin de garantir la nutrition des Vénézuéliens.

« Les Claps, les Mères Cuisinières de la Nation, les pêcheurs, les ouvriers agricoles et l’agro-industrie, garantissent la sécurité alimentaire de notre peuple, même au milieu du blocus économique criminel de l’empire nord-américain. Ils n’ont pas pu et ils ne pourront pas avec le Peuple de Bolivar ! », a-t-il déclaré.

De même, il a souligné qu’ils continuent à promouvoir des politiques visant à garantir la durabilité du système alimentaire, avec la participation active de la population, pour créer une nouvelle culture de production et de consommation, respectueuse de l’environnement, dans le cadre du développement durable objectifs de l’Agenda des Nations Unies.

Vous pourriez également aimer...