La Colombie

Les cinq nouvelles lignes directrices pour faire avancer le Plan national de vaccination

« Ces directives augmenteront la vaccination au niveau national », a déclaré le ministre, ajoutant qu’avec l’arrivée de 13,5 millions de doses de vaccins courant septembre, il sera possible d’atteindre plus de Colombiens.

Une telle disponibilité correspond à plus de 2,8 millions de doses de vaccins Janssen ; et 800 000 de plus de Moderna que ce qui était initialement prévu, avec une attente totale de 4 millions de vaccins de la part de cette dernière société pharmaceutique.

Avec cette disponibilité de produits biologiques, le comité consultatif a recommandé qu’avec un portefeuille de vaccins aussi diversifié qui comprend ceux de Pfizer, AstraZeneca, Moderna, Janssen et Sinovac, de nouvelles directives puissent être adoptées. « Sur cette base, une planification a été établie qui précise comment nous allons progresser dans le plan national de vaccination tout au long de l’année, et cela implique de maintenir l’accent sur la vaccination des Colombiens disparus avec la première dose, en donnant la priorité à ceux de plus de 50 ans « , Ruiz mentionné.

De nouvelles directives

Avec ce préambule, le ministre a donné cinq considérations à prendre en compte désormais, en vue d’atteindre les 35 millions de Colombiens vaccinés avec le régime complet d’ici le 31 décembre 2021.

« D’abord, la population de 18 ans et plus sera vaccinée avec AstraZeneca, Sinovac et Janssen »a-t-il dit, ajoutant qu’il s’agit d’une population dans laquelle il n’y a aucune restriction sur le vaccin à appliquer.

Dans son ordonnance, il a indiqué que la deuxième indication est pour la population entre 12 et 17 ans, qui continuera à être vaccinée avec la plateforme Pfizer. Cependant, Ruiz a précisé que, les disponibilités de Pfizer étant limitées, des travaux sont en cours pour permettre la vaccination avec Moderna. Pour cela, il est nécessaire que la salle de médecine Invima se réunisse pour donner son aval à l’utilisation du vaccin de Moderna. « Cette salle aura lieu lundi, donc la semaine prochaine, nous publierons les directives »révélé.

La troisième indication concerne les populations très dispersées. « Nous avons presque toutes les municipalités couvertes, cependant, nous en avons quelques-unes très reculées à Vichada, Chocó, La Guajira, principalement, où la vaccination n’a pas commencé car nous n’avions pas de vaccin à dose unique permettant sa bonne gestion. » Désormais avec la disponibilité de Janssen, il sera possible d’avancer dans ces territoires.

Quatrième ligne directrice, « Pour la population de 70 ans ou plus, le rappel avec une troisième dose de vaccin sera ouvert dès le 1er octobre », a indiqué le ministre, soulignant que les preuves suggèrent que la capacité du système immunitaire de ces personnes est plus faible, de sorte qu’une troisième dose peut générer une protection importante, en plus d’être la population avec la mortalité la plus élevée.

A cet égard, il a ajouté que « L’idée est de les vacciner avec le même vaccin qui leur a été appliqué à la première ou à la deuxième dose, ou avec un vaccin Pfizer ou Moderna, qui sont des plateformes d’ARNm. »

Cinquièmement, le ministre a évoqué l’interdose, indiquant que la recommandation d’appliquer la deuxième dose de Pfizer, Moderna et AstraZeneca à 84 jours est maintenue, « Comme il montre une plus grande efficacité, cependant, nous devons être conscients que de nombreux Colombiens ont besoin de leur deuxième dose parce qu’ils vont voyager ou entrer à l’université et ont besoin de leur deuxième dose, donc pour ces personnes – nous allons leur donner la possibilité d’obtenir vacciné avec une deuxième dose à tout moment du jour 28 au jour 84-« , clarifié.

Vous pourriez également aimer...