Le Brésil

Les couches océaniques profondes ont une biodiversité peu connue et explorée – Jornal da USP

Paysage de haute mer – Consortium Iatá-Piúna – JAMSTEC_USP

//jornal.usp.br/wp-content/uploads/2020/09/3ª_-ESPECIAL-MAR-PROFUNDO_PAULO-SUMIDA_ROXANE.mp3

Les couches abyssales de l'océan font l'objet de recherches par de nombreux scientifiques du monde entier. La région est peu explorée, par conséquent, on en sait peu sur la vie marine, les caractéristiques physiques et chimiques de la mer profonde. Focalisés sur la collecte et la diffusion des connaissances sur la région, des chercheurs de l'USP Oceanographic Institute se préparent à lancer le livre Biodiversité de la mer Brésilien profond, pour parler des découvertes des couches les plus profondes de l'océan. L'ouvrage devrait être lancé en version papier et numérique, en octobre, par l'éditeur allemand Springer.

+ Plus

Publié: 30/09/2020

LES USP dans le Air Journal a interviewé le professeur Paulo Sumida, du Deep Sea Ecology and Evolution Laboratory (Lamp) de l'USP's Oceanographic Institute (IO), éditeur du livre Biodiversité brésilienne des grands fonds marins, pour l'Océan Special. Il commente qu'il y aura plusieurs chapitres consacrés aux thèmes les plus divers, tels que les coraux d'eau peu profonde et les coraux des grands fonds, qui sont majoritaires au Brésil; les actions anthropiques qui ont un impact sur la mer profonde et comment préserver ces zones; comment les hydrocarbures pétroliers collaborent au maintien de la vie et forment une chaîne trophique entre les animaux; et un chapitre consacré aux plans d'eau brésiliens, responsables de la distribution de la chaleur et des organismes vivants à travers la planète. Le livre organise et rassemble les travaux de plusieurs auteurs de l'USP et d'autres universités brésiliennes et internationales.

Le professeur informe que la mer profonde est un environnement immense et qu'environ 90% des océans sont plus profonds que mille mètres, ce qui est déjà considéré comme abyssal: «Il y a 360 millions de km² et environ 1 milliard de km³ de volume occupés par des composés produits chimiques, animaux et végétaux des catégories les plus variées. Cela en fait un environnement très inaccessible et extrêmement coûteux à explorer, ce qui rend la recherche dans cette région difficile ».

L'Institut océanographique de l'USP est une référence mondiale dans les études sur les grands fonds. Selon le professeur, c'est pour cette raison que l'institut participe à plusieurs comités internationaux, qui travailleront même dans la nouvelle décennie des océans (2021 à 2030), mise en place par les Nations Unies à travers la Chaire UNESCO pour la durabilité des océans, dont l'objectif est d'accroître la connaissance de l'humanité sur les eaux, qui couvrent 70% de la planète, dans les dix prochaines années et de réfléchir aux moyens de garantir la santé des mers.

L’une des plus grandes difficultés pour explorer les grands fonds est l’infrastructure nécessaire. Le chercheur partage que les études n'ont pu être réalisées que grâce à la contribution de la Fondation de soutien à la recherche de l'État de São Paulo (Fapesp) et de l'Agence nationale du pétrole (ANP), puisque les investissements dans l'enseignement supérieur dans l'État de São Paulo ont été menacé. Il explique en outre que l'industrie de haute technologie est l'une des plus intéressées par l'exploration des couches abyssales de l'océan en raison des métaux rares utilisés dans les technologies vertes, telles que les batteries et les éoliennes: «Il y a une forte demande pour ces métaux rares, qui les gens savent qu'ils sont plus concentrés dans les zones profondes de l'océan que sur la terre, dont les mines sont déjà épuisées ». Le professeur commente que cette exploration a des aspects positifs et négatifs, car ils peuvent contribuer à accroître les connaissances de l'humanité sur la région, mais ils peuvent dégrader l'environnement.

Pour en savoir plus, écoutez l'interview complète du joueur ci-dessus.


USP dans le Air Journal
Jornal da USP no Ar est un partenariat entre Rádio USP et Escola Politécnica, Faculdade de Medicina et Instituto de Estudios Advancedes. Il cherche à approfondir les problèmes actuels de plus grande répercussion, en plus de présenter des recherches, des groupes d'étude et des spécialistes de l'Université de São Paulo.
A l'antenne du lundi au vendredi, de 7h30 à 9h30, avec une présentation de Roxane Ré.
Vous pouvez syntoniser Rádio USP à São Paulo FM 93,7, à Ribeirão Preto FM 107,9, via Internet à l'adresse www.jornal.usp.br ou via l'application mobile.

.

.

.


Politique d'utilisation
La reproduction du matériel et des photographies est gratuite en citant le Journal of USP et l'auteur. Dans le cas des fichiers audio, les crédits doivent être attribués à Rádio USP et, si cela est expliqué, aux auteurs. Pour l'utilisation de fichiers vidéo, ces crédits doivent mentionner TV USP et, s'ils sont explicites, les auteurs. Les photos doivent être créditées en tant qu'images USP et au nom du photographe.

Vous pourriez également aimer...