Le Venezuela

Les États-Unis alloueront 115 millions de dollars à des partenaires d’Amérique latine et des Caraïbes

Le secrétaire à la Défense des États-Unis (USA), Lloyd James Austin, a annoncé mardi que, au nom du pays nord-américain ; plus de 115 millions de dollars seront alloués à ses partenaires d’Amérique latine et des Caraïbes.

Les déclarations ont été faites lors d’une réunion devant le Congrès, où il a expliqué que ce financement proviendrait du budget fiscal 2023.

« Aujourd’hui, je suis heureux d’annoncer qu’au cours de l’exercice 2023, le département américain de la Défense allouera plus de 115 millions de dollars de financement à nos partenaires en Amérique latine et dans les Caraïbes », a déclaré Austin, cité dans le compte Twitter du ministère de la Défense. .

Au cours de son discours, il a souligné le travail effectué sous sa direction et a affirmé que ces moments « exigent une coopération plus approfondie et un esprit renouvelé d’objectif commun ».

Les déclarations du secrétaire du département américain de la Défense interviennent une semaine après que la chambre basse américaine a approuvé un budget pour l’institut, qui augmente de 37 000 millions par rapport au précédent.

La commission des forces armées du Sénat américain a approuvé mardi le budget de la défense pour l’exercice 2023 avec une dépense de 45 milliards de dollars supérieure à ce qui avait été demandé par la Maison Blanche.

Le soi-disant National Defense Authorization Act (NDAA) prévoit d’allouer 857 milliards de dollars au secteur militaire, bien que l’administration du président Joe Biden ait demandé 813 milliards lorsqu’il a dévoilé sa proposition fin mars.

Selon ce qui a été approuvé ce jeudi, 817 milliards iraient uniquement au Pentagone, tandis que 29,6 milliards seraient destinés au ministère de l’Énergie et 10,6 milliards supplémentaires aux activités liées à la défense en dehors de la compétence de la législation.

Rappelons que, sur ces 857 milliards de dollars, le budget accorde 800 millions pour soutenir le soutien militaire à l’Ukraine, en plein conflit qui s’est enregistré avec Moscou depuis février dernier.

Ce point fait l’objet de discussions au sein du Sénat depuis la mi-juin, car ils soulignent que le budget est affecté par la forte hausse de l’inflation, qui a été enregistrée ces derniers mois.

Le président de l’Armed Services Committee, Jack Reed, a expliqué que l’augmentation du montant proposé par l’exécutif est due précisément à la hausse des prix.

« L’objectif est de contrer l’inflation galopante, d’aider l’Ukraine, de reconstituer les armes envoyées à Kyiv et de financer les priorités militaires qui ont été exclues de la demande de budget du Pentagone », a déclaré Reed, cité par Prensa Latina.

Récession économique américaine possible

Une éventuelle récession économique dans le pays s’ajoute à la forte inflation et à la rareté, selon les données du Fonds monétaire international (FMI).

La marge dont disposent les Etats-Unis pour éviter la récession est « très étroite », a indiqué à cet égard Pierre-Olivier Gourinchas, directeur du département de recherche du Fonds, lors de la présentation de la revue des perspectives mondiales.

Selon le FMI – cité par l’agence de presse EFE -, l’économie américaine devrait croître de 2,3 % cette année et de 1 % l’an prochain. Ces estimations réduisent celles d’avril de respectivement 1,4 et 1,3 points.

Vous pourriez également aimer...