Le Venezuela

Les États-Unis expulseront les Marines qui refusent de se faire vacciner contre le covid

L’US Navy a annoncé jeudi que le personnel refusant de se faire vacciner contre le covid-19 serait expulsé de ses rangs à compter du 28 novembre de cette année, a révélé l’AFP.

« Maintenant que la vaccination contre le covid-19 est obligatoire pour tout le personnel militaire, la marine a annoncé son intention de commencer à licencier ceux qui refusent de se faire vacciner sans exemption en attente ou approuvée », a déclaré l’institution dans un communiqué.

Depuis que la vaccination des militaires a été déclarée obligatoire par le président Joe Biden, les membres des forces armées avaient évité de répondre aux questions sur ce qu’il adviendrait des troupes qui ne veulent pas se faire vacciner, mais il y a maintenant une déclaration ferme.

La marine a indiqué que jusqu’à présent, 98% de ses 350 000 membres actifs ont commencé ou terminé le processus de vaccination.

Le chiffre tombe à 96,7% pour ceux qui ont reçu au moins une dose dans l’ensemble de l’armée, a déclaré mardi le porte-parole du Pentagone, John Kirby. S’il est inclus dans la réserve, l’estimation est de 80 % avec au moins une dose.

Selon les témoignages, si les autres forces militaires américaines prennent des mesures aussi drastiques que la marine, elles pourraient devoir se séparer d’environ 46 000 hommes et femmes, bien que le nombre de vaccinés soit susceptible d’augmenter avant la date limite.

Le vice-amiral John Nowell, chef d’état-major de la marine, a déclaré que la marine avait subi 164 décès dus au coronavirus depuis le début de la pandémie.

Les personnes expulsées pour avoir refusé le vaccin seront libérées avec honneur, mais pourraient perdre certains avantages ou devoir payer pour l’éducation et la formation reçues, note le bulletin.

La marine est particulièrement sensible à la pandémie, car un seul cas peut infecter tout un navire ou un sous-marin, le rendant inutilisable.

Vous pourriez également aimer...