Le Brésil

Les films produits par les étudiants de l’USP sont mis en avant dans les festivals – Jornal da USP

Trois productions de l’École des communications et des arts ont été sélectionnées et primées dans des festivals nationaux et internationaux

Photomontage avec images promotionnelles – Art : Art Journal de l’USP

Trois films produits par des étudiants diplômés du Département de cinéma, radio et télévision (CTR) de l’École des communications et des arts (ECA) de l’USP participent à d’importants festivals nationaux et internationaux. La liste commence par la sélection de Le camion de mon père (coproduction entre les États-Unis et le Vietnam), premier long métrage de Maurício Osaki, diplômé de la première classe du Cours Supérieur d’Audiovisuel au CTR/ECA-USP, qui participera à la Berlinale, traditionnel Festival International du Film de Berlin et à un des plus anciennes et des plus importantes au monde.

affiche de film Le camion de mon père – Image/Reproduction

D’après le court métrage éponyme sorti en 2013, Le camion de mon père – qui était finaliste pour tenter une place aux Oscars dans la catégorie Meilleur court métrage documentaire – aura sa première mondiale dans le 72e édition de l’Internationale Filmfestspiele Berlin, qui se tiendra du 10 au 20 février 2022. Le film a été sélectionné pour l’exposition compétitive génération dès l’édition 2022, dédiée aux films internationaux contemporains qui mettent l’accent sur l’expérience des jeunes du monde entier, que ce soit dans le documentaire, la fiction ou l’animation. Jusqu’à présent, ils ont été invités à concourir dans le Génération 2022 dix longs métrages et sept courts métrages de pays comme la France, le Mexique, l’Irlande, la Suède, la Belgique, les Pays-Bas, la Nouvelle-Zélande, l’Argentine et la Finlande, mais la liste complète des films en compétition sera publiée par les organisateurs du festival ce mois-ci.

affiche de film Carnet de voyage – Image/Reproduction

Une autre production qui a fait ses débuts dans un festival était le long métrage Carnet de voyage, dirigée par Paula Kim, diplômée de la deuxième classe du Cours Supérieur Audiovisuel au CTR/ECA-USP. Le film a été projeté pour la première fois dans la 23e édition de Fête de Rio, l’une des projections de films les plus traditionnelles du Brésil, qui s’est déroulée du 9 au 19 décembre 2021, et a présenté un débat du journaliste et critique de cinéma Luiz Carlos Merten.

Carnet de voyage est le premier du réalisateur dans la réalisation de longs métrages. C’était aussi le seul projet brésilien à participer à l’Atelier do Cinéfondation au Festival de Cannes 2015, en plus d’inaugurer la participation brésilienne à Ace Mundus (Paris et Pise, 2015). De plus, le film a participé à la Atelier de conception d’audience, un partenariat entre BRLab et Torino Film Lab, et la Clinique des projets du Festival du cinéma brésilien de Brasilia, tous deux en 2017, et a été le projet qui a représenté le Brésil dans le Rencontre des producteurs du Festival international du film de Cartagena de Indias et dans le Forum de coproduction du Festival de Saint-Sébastien, tous deux en 2018.

affiche de film le bonheur des choses – Image/Reproduction

Dernièrement, le bonheur des choses, de Thaís Fujinaga, diplômée de la première classe du Cours Supérieur Audiovisuel au CTR/ECA-USP, poursuit sa carrière dans les festivals de cinéma. Après avoir reçu, début novembre de l’année dernière, le prix Abraccine (Association brésilienne des critiques de cinéma), décerné au meilleur long métrage national d’un premier réalisateur dans le 45e Festival international du film de São Paulo, le film a remporté le Prix de la presse du meilleur long métrage de la 8e Délicieux Film Show, qui promeut des sessions en plein air à Praia do Maceió, dans la ville de São Miguel do Gostoso, à Rio Grande do Norte.

le bonheur des choses a également été sélectionné pour le concours national de XVII Panorama International Chose de Cinéma, festival traditionnel de Bahia, recevant deux autres trophées, décernés par des associations de professionnels du cinéma : le prix Brada Coletivo de la meilleure direction artistique (pour Dicezar Leandro) et le prix APC-BA du meilleur long métrage national. Et il a remporté trois autres prix dans le 16e Festival du film d’Aruanda de l’audiovisuel brésilien, connu comme Fête d’Aruanda: Meilleure actrice (pour Patricia Saravy), Meilleure actrice dans un second rôle (pour Magali Biff) et Meilleur scénario (pour Thaís Fujinaga). Le film est le premier long métrage de Thais en tant que réalisateur et scénariste et a eu son avant-première monde dans Coupe d’apprêt de Ventana Sur, toujours en post-production, en plus d’avoir été montré dans le Brillant avenir du Festival de Rotterdam aux Pays-Bas.

Vous pourriez également aimer...