La Colombie

La présidence a signé un contrat coûteux pour passer des appels et sonder les Colombiens

Juste avant la fin de l’administration du président Iván Duque, la présidence de la République est à la recherche d’une alternative pour pouvoir mesurer et évaluer la gestion menée depuis sa nomination à la tête de l’État. Sachant que ce cycle est déjà terminé, l’entité souhaite connaître l’opinion des Colombiens sur des questions spécifiques dans lesquelles elle n’a pas très bien réussi dans les récentes enquêtes menées par différentes entreprises.

Pour cette raison, comme le rapporte la journaliste de W, María Kamila Correa, du département administratif de La Présidence de la République a signé le 2 décembre un contrat avec lequel elle est destinée à connaître l’efficacité du Gouvernement dirigé par Duque.

Selon le communicateur, le contrat a été passé avec Centro Nacional de Consultoría SA afin que grâce à des sondages téléphoniques, il est possible de mesurer l’efficacité des différentes stratégies et programmes présenté dans l’ensemble du gouvernement national actuel.

L’objectif du contrat n° 390-21 pour la prestation de services déjà signé, détermine les fonctions spécifiques qui doivent être remplies par ladite entité sous-traitée. Avec cela, le contrat qui a été signé pour un peu plus de 433 millions de pesos, répond aux besoins des fonctions du Conseil présidentiel pour la communication que dirige le journaliste Hassan Nassar.

Sur la base de l’article publié par Publimetro, le portail des marchés publics Secop II, indique que le contrat a une valeur totale de 433,627,243 $ pour effectuer des mesures. Celles-ci s’appliqueraient aux femmes et aux hommes de plus de 18 ans qui vivent spécifiquement dans une liste de municipalités situées dans les régions de Bogotá, des Caraïbes, du centre-est, d’Eje Cafetero et du sud-ouest du pays.

Le cahier des charges du contrat indique également que chaque enquête doit être menée auprès d’au moins 1 168 cas et avec un taux de réponse de 70 %. En outre, La marge d’erreur a été convenue et ne devrait pas dépasser 3 % et la fiabilité devrait être de 97 %.

Le W a ajouté que les questions qui seront traitées dans les enquêtes auraient à voir directement avec les efforts du gouvernement, tels que :

  • Plan National de Vaccination
  • Programmes sociaux
  • Programmes jeunesse
  • Transformation sociale

En plus d’autres problèmes qui peuvent être variables lors des comparaisons avec les résultats.

Vous pourriez également aimer...