Le Venezuela

Les forces de police de La Guaira arrêtent les fêtes clandestines

Des amendes de 10 millions de bolivars, la rétention du matériel sonore et des sanctions morales, ont été appliquées par les forces de police de La Guaira, à plus d'une trentaine de personnes qui ont tenu des fêtes clandestines pendant la quarantaine sociale par le COVID-19 sur la côte centrale.

La police municipale de Vargas (Polivargas), a mené les actions dans le secteur de Santa Eduvigis, paroisse d'Urimare et Punta de Mulatos, paroisse de La Guaira, au cours de ce week-end, indique le rapport de police.

A ce jour, plus de quatre-vingts partis clandestins se sont achevés dans les quartiers de La Guaira, lors de la mise en quarantaine par le covid-19, à travers le Plan Shark et les patrouilles intelligentes des forces de sécurité de La Guaira.

Ces sanctions administratives et morales sont établies dans le décret 043-2020 du gouvernement régional et la loi sur la coexistence des citoyens.

Ce week-end également, plus de soixante personnes ont été expulsées, qui se trouvaient sur les plages Sur des plages telles que Camurí Chico, Puerto Viejo et Ali Baba, qui étaient orientées sur les normes de biosécurité et les réglementations légales établies par le covid-19 dans le région, dans les classes de sensibilisation de Polivargas dans les paroisses de Catia La Mar et de Macuto.

L'entrée Les forces de police de La Guaira arrêtent les partis clandestins a été publiée pour la première fois dans Últimas Noticias.

Vous pourriez également aimer...