Le Brésil

Les livreurs organisent des « Apagão dos Apps » pour des conditions de travail décentes

São Paulo – Les livreurs qui travaillent pour les applications effectueront ce vendredi (23) le soi-disant Blackout of Apps, aux côtés des clients et consommateurs qui soutiennent la lutte contre les conditions de travail précaires. Sans cautions, garanties ou assistance, 52% des livreurs déclarent travailler tous les jours par semaine pendant au moins neuf heures par jour. Malgré cela, 60,3 % signalent une baisse de leurs revenus mensuels.

« Est-ce que cet entrepreneuriat est fait pour vous ? Le capitalisme a très mal tourné », dit l’organisation des actes. En début d’après-midi, le hashtag #ApagaoDosApps a gagné les réseaux sociaux et figurait dans les sujets les plus discutés sur Twitter, rivalisant d’engagement dans le pays avec des thèmes liés aux JO. « L’ubérisation n’est pas exclusive aux livreurs d’applications et aux chauffeurs. Elle t’atteindra aussi. Rejoignez-nous », exhortent-ils.

L’appel est pour les clients d’aujourd’hui de ne pas utiliser les applications de livraison comme une forme de protestation contre les mauvaises conditions de travail. Le mouvement a été conçu par Paulo Lima, le Galo, des Livreurs antifascistes. Selon Galo, l’idée de la mobilisation est « en gros, les clients n’achètent pas, ne refusent pas les candidatures et commentent le travail précaire. C’est très puissant. Nous c’est la même cassette, classe ouvrière. Si vous vous demandez comment vous pouvez aider, vous pouvez le faire ».

répercussion

En tant que l’un des problèmes les plus discutés sur les réseaux sociaux, Apagão dos Apps propose de nombreux messages d’assistance. « La plupart des livreurs travaillent plus de neuf heures par jour. Et même ainsi, ses droits ne sont pas reconnus. Aujourd’hui est le jour pour mobiliser les pro #ApagaoDosApps, pour la reconnaissance et pour la garantie des droits des travailleurs qui sont descendus dans la rue pendant la pandémie », a déclaré le conseiller municipal de Rio Tainá de Paula (PT).

Le député fédéral Marcelo Freixo (PSB-RJ), leader du bloc minoritaire à la Chambre, a également attiré l’attention sur l’élection juste des livreurs. « Je veux un Brésil dans lequel tous les travailleurs peuvent vivre dans la dignité et recevoir des salaires décents pour soutenir leur famille et avoir confiance en l’avenir. Si vous aussi vous voulez un Brésil comme celui-ci, vous êtes du côté du combat des livreurs pour les candidatures », a-t-il déclaré.

« Les livreurs par application sont des pères et des mères qui travaillent dans des conditions extrêmement précaires, sans aucun type de protection, pour mettre de la nourriture sur la table. Nous allons renforcer la lutte de ces travailleurs pour la dignité », a complété Freixo. Le leader du Mouvement des sans-abri (MTST), Guilherme Boulos, a laissé son message sur les réseaux sociaux. « Tous les soutiens pour la lutte des livreurs d’applications contre la précarité. »

La Fédération unique des pétroliers (FUP) rejoint le mouvement. « Nous sommes aux côtés des livreurs et livreurs dans la lutte contre la précarité. Avec l’augmentation du carburant et l’obsession capitaliste du profit, leur vie devient de plus en plus compliquée. Vers le haut », a déclaré l’organisation.

Vous pourriez également aimer...