Le Venezuela

Les opposants sont venus voter lors des méga-élections et ont appelé à la participation

Très tôt, les candidats et acteurs politiques de l’opposition vénézuélienne ont exercé leur droit de vote pour élire les futurs représentants des gouverneurs et maires du pays.

Avec des images et des messages faisant allusion à la motivation de la participation citoyenne à cette fête démocratique, les facteurs de l’opposition ont détaillé leur expérience dans les urnes. C’est le cas de David Uzcátegui, candidat au poste de gouverneur de l’État de Miranda, qui, via son compte Twitter officiel, a déclaré avoir déjà exercé son droit de vote en compagnie de sa famille.

« Mirandinos, j’ai déjà exercé le droit de vote ! Avec ma famille, avec beaucoup de foi et avec la détermination de changer la réalité de Miranda. J’invite tout le monde à participer pour l’avenir de notre état. Que personne ne soit laissé sans vote ! »-

Henrique Capriles Radoski était un autre des acteurs politiques qui ont voté, en même temps qu’il a motivé les citoyens à ne pas cesser de participer au processus électoral. « Que personne ne soit laissé sans exercer son droit de s’exprimer et que la voix de millions de Vénézuéliens soit entendue dans tout notre Venezuela », a-t-il déclaré.

Pour sa part, le candidat à la mairie de la commune Libertador de Caracas, Tomás Guanipa s’est joint à l’exercice du vote et a exhorté les citoyens à utiliser le vote comme « un instrument de changement mais aussi d’espoir », a-t-il déclaré.

Antonio Ecarri a également rendu publique sa participation aux méga-élections électorales ce dimanche. Le candidat à la mairie Libertador espère que le vote et la participation consciente du peuple vénézuélien amèneront au pouvoir de nouveaux dirigeants avec différentes alternatives. « Au milieu de l’émergence d’un nouveau Vénézuélien, nous semons le magma d’une démocratie plurielle différente de celle que nous avons connue », a-t-il déclaré.

De l’UE Santiago León de Caracas, Gustavo Duque, candidat à la réélection à la mairie de Chacao a exercé son droit de vote et a souligné que le processus est simple et rapide. « Je vous invite à participer pour bien choisir la destination de notre commune et du pays », a-t-il déclaré.

Le candidat au poste de gouverneur de l’État de Miranda pour le parti Copei, Juan Carlos Alvarado, était un autre des opposants qui, avec sa participation, a validé le processus démocratique que représente les méga-élections régionales de ce dimanche. A cet égard, le représentant de l’auvent vert a souligné que le suffrage « est la voie d’une saine participation citoyenne », a-t-il déclaré.

Député de l’Assemblée nationale et secrétaire général du parti politique « Changeons le mouvement citoyen », Timoteo Zambrano était un autre des opposants reconnus qui, après avoir exercé son vote, s’est prononcé en faveur du processus électoral et de ses conditions hautement transparentes et fiables. . « C’est le bon moment pour les citoyens de ratifier la voie électorale dans laquelle nous avons travaillé tout ce temps. Nous avons créé les conditions que nous voyons aujourd’hui dans cette compétition électorale telle que l’Observation internationale des Nations Unies », a-t-il déclaré.

Le secrétaire national à l’Action démocratique, Henry Ramos Allup faisait partie des acteurs politiques qui ont reconnu la fluidité et le bon déroulement du processus électoral qui se déroule ce dimanche dans le pays. « Toutes les tables fonctionnent et témoins accrédités. Processus rapide et fluide. Plan République très efficace », a dressé le bilan du représentant AD, après avoir exercé son droit de vote.

Enrique Mendoza, chef du commandement de campagne de l’Alliance démocratique pour l’État de Miranda, a indiqué que dans cette région du pays, le processus électoral s’est déroulé dans une totale normalité, à l’exception de situations très spécifiques de certaines machines électorales qui ont été endommagées.

« Aujourd’hui, nous nous sentons satisfaits, parce que le peuple vénézuélien a réaffirmé que la voie du changement passe par le vote, nous croyons en la participation aux élections », a-t-il déclaré.

«Nous voulons lancer un appel aux habitants de Miranda à aller voter, nous comprenons que parfois les gens laissent cet acte d’exercice pour voter jusqu’au dernier moment, pour nous il est important que ce processus cherche un moyen de sortir du pays problèmes, c’est pourquoi il est nécessaire de participer », a-t-il déclaré.

Candidat à la réélection à la mairie de la commune de Baruta, Darwin González a voté depuis l’école maternelle Las Lomitas de Alto Prado, où il a profité de l’occasion pour exhorter la communauté de Baruta à venir en masse pour participer à ces élections. « Baruteños, notre appel est qu’ils sortent en masse pour voter », a-t-il déclaré.

Après avoir voté dans l’Unité éducative Claret, maire et candidat à la réélection de la municipalité d’El Hatillo, Elías Sayegh a maintenu l’importance d’exercer le droit de vote comme méthode de lutte et d’avancement en faveur de la municipalité. En ce sens, il a appelé les habitants de Hatillo à se rendre dans les bureaux de vote et à exercer leur droit de décider de l’avenir de leur commune.

Vous pourriez également aimer...