Le Venezuela

Les tensions montent à nouveau: l'Azerbaïdjan bombarde à nouveau la capitale du Karabakh

De nombreux blessés et des millions de pertes matérielles dans la semaine suivant l'intensification du conflit frontalier entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan

Vendredi, les forces azerbaïdjanaises ont bombardé Stepanakert, la principale ville de la région séparatiste du Haut-Karabakh. "Il y a beaucoup de blessés dans la population civile, il y a des infrastructures endommagées", a déclaré un porte-parole du ministère arménien de la Défense, Artsrun Ovannissian, sans donner plus de détails sur les bombardements et les victimes.

L’Azerbaïdjan, pour sa part, a par la suite affirmé que l’Arménie devait se retirer du territoire séparatiste du Haut-Karabakh pour mettre fin à «l’escalade» militaire en cours. «Si l'Arménie veut voir la fin de cette escalade de la situation, la balle est dans le champ de l'Arménie. L'Arménie doit mettre fin à l'occupation. Assez, c'est assez », a déclaré à la presse Hikmet Hajiyev, conseiller de la présidence azerbaïdjanaise pour les relations extérieures, lors d'une vidéoconférence.

Les journalistes de l'AFP à Stepanakert ont entendu une explosion vers 12h00 CET, suivie de plusieurs sirènes d'ambulance. Au cours des dernières heures, d'autres explosions ont été entendues, les sirènes d'alerte à la bombe ont retenti et les habitants ont dû se réfugier en toute sécurité pendant la nuit.

Les combats entre Arméniens et Azerbaïdjanais au Haut-Karabakh se sont intensifiés vendredi pour la sixième journée consécutive. Les deux parties se sont accusées d'avoir provoqué des hostilités. Selon des bilans très partiels publiés depuis dimanche, 190 personnes sont mortes: 158 soldats séparatistes, 13 civils arméniens et 19 civils azerbaïdjanais. Bakou n'a encore signalé aucune victime militaire.

AFP

L'entrée recrute des tensions: l'Azerbaïdjan bombarde à nouveau la capitale du Karabakh a été publiée en premier dans Dernières nouvelles.

Vous pourriez également aimer...