La Colombie

L’héritage de l’éternelle tante Nora

En tant que femme intègre, engagée dans la société, visionnaire, excellente administratrice, authentique, créative et absolument aimante avec les enfants. C’est ainsi que Bibiana Rubio Saavedra et Ximena María Rubio Saavedra se souviennent de leur mère, Nora Saavedra de Rubio (Tía Nora), cinq jours après leur départ.

Tante Nora2

Avec un hommage sincère, les membres de la famille, les étudiants, les diplômés et les parents ont dit au revoir à tante Nora, jeudi dernier.

Photo: Spécial pour El País

Ximena María Rubio Saavedra, pour sa part, est convaincue que «Sa vocation de bien faire, caractéristique de Tía Nora, sera toujours présente, pour travailler sans relâche pour ses rêves, avec engagement et valeurs».

Sa mort a laissé un grand vide dans la vie de tous ceux qui ont apprécié sa présence. Cependant, la consolidation du Jardin Tía Nora et El Liceo Los Alpes parmi les meilleurs établissements d’enseignement du pays permettra aux nouvelles générations de profiter de leur héritage.

Tante Nora2

Victoria Cárdenas, lycéenne.

Et c’est précisément qu’au cours de cinq décennies, il y a eu de nombreuses réalisations, de la part d’une équipe pédagogique engagée dans la vision missionnaire de Tía Nora. Grâce à cela, le Liceo Los Alpes est la seule école bilingue qui a travaillé avec l’État pour amener l’Organisation du Baccalauréat International, l’IB, au secteur officiel, réussissant à consolider le Liceo départemental.

Tout le dévouement de sa fondatrice Nora Saavedra de Rubio (Tía Nora), et de ses fidèles collaborateurs, a également permis de transcender les frontières, en promouvant le travail communautaire et le service social au-delà de la salle de classe, dans les fondations et les populations vulnérables, en atteignant ceux qui l’aiment le plus. avoir besoin.

Tante Nora2

Depuis sa création, le jardin Tía Nora s’est formé des centaines d’enfants à qui l’on enseigne le service social dès les premières années. Il y a déjà 28 promotions de diplômés délivrées par le Colegio Liceo Los Alpes, la grande majorité de ces étudiants ont commencé leur processus dans le jardin et ont avancé avec leur formation dans le rêve matérialisé de tante Nora.

Photo: Spécial pour El País

De plus, son engagement permanent dans la recherche fait de l’héritage de Tía Nora une proposition éducative différente. Elle a toujours cherché des stratégies qui parient sur une meilleure enfance. Pour cette raison, les professeurs de Jardín Tía Nora et El Liceo Los Alpes sont des professionnels avec une formation académique élevée; la plupart avec une maîtrise et / ou un doctorat.

De même, Tía Nora avait une préoccupation constante pour le bien-être émotionnel et la santé mentale de ses élèves afin qu’ils soient formés comme des êtres intégraux, conscients des réalités sociales.
Pour tout cela, merci tante Nora, Fly high.

Tante Nora2

Un rêve devenu réalité: le rêve de tante Nora

«Il y a 50 ans, j’ai commencé un rêve avec un objectif clair: former une communauté de garçons et de filles éduqués dans l’amour, la compréhension, les valeurs et les principes éthiques et religieux. Et comme les rêves commencent comme ça, avec une idée suivie d’une action, petit à petit je me forge des objectifs qui, avec l’effort, le dévouement et le dévouement, m’ont amené à les atteindre.

Ce rêve a fini par devenir le centre de ma vie et m’a amené à projeter toute ma force, mon énergie et ma volonté pour réaliser ce qui est aujourd’hui le Jardin Tía Nora et le Lycée Los Alpes.

Je me souviens dans mes souvenirs de mes premiers élèves avec lesquels j’ai ouvert le Jardin en 1970 à Prados del Norte. Beaux moments de cette période initiale où, avec l’élan et la motivation d’une jeune institutrice naissante, je me suis lancé dans l’aventure fascinante de créer un lieu pour garçons et filles, où ils pourraient rêver, jouer, vivre la joie de son enfance; inaugurant l’année suivante le nouveau siège social dans lequel nous opérons actuellement.

Le chemin parcouru n’a pas été facile, cependant, chacune des difficultés que j’ai rencontrées m’a aidé à renforcer mon caractère et ma formation d’éducateur.

Et comme les rêves ne finissent jamais, du moins pour moi, je ne cesse de rêver d’un Jardin et d’une école uniques, reconnus pour leurs bonnes pratiques pédagogiques, dans lesquels les enfants et les jeunes sont éduqués sous le pilier de l’amour, du bon traitement, l’attention à leurs besoins particuliers, la libre expression de leurs idées et le respect.

Je désire des étudiants et diplômés intègres, formés aux valeurs éthiques et religieuses, responsables, engagés et solidaires du monde qui les entoure, qui portent fièrement le sceau du lycée, qui font la différence dans le domaine social et éducatif, mais surtout, des étudiants heureux et réussir dans tout ce qu’ils entreprennent.

Avec ma persévérance, mon engagement, mon dévouement et mon amour pour la grande mission que je me suis forgé, je compte inspirer mes collaborateurs pour que ce rêve soit aussi celui de tous ceux qui m’accompagnent et me soutiennent; Je souhaite des enseignants aimants, engagés dans la formation de leurs élèves, avec mysticisme, générosité, dévouement et responsabilité, qui croient et aiment ce qu’ils font et s’efforcent d’être de meilleurs enseignants chaque jour.

Il y a beaucoup de gens à qui je dois faire une reconnaissance spéciale; la liste est longue, si je commençais à les nommer, elle ne se terminerait pas aujourd’hui.

D’autres moments dont je me souviens avec gratitude me viennent aussi à l’esprit, les nuits tardives à préparer le matériel pour les enfants, tu te souviens de Guillo? nous sommes restés tard dans la nuit à découper, coller, polir pour que tout soit très beau. Merci Guillo pour le partage et le soutien de mon rêve.

À mes filles Ximena et Bibiana, toute ma gratitude pour avoir compris et soutenu une mère qui a partagé son temps et son amour avec ces enfants, qui dès leur arrivée au Jardin ont cessé d’être des étrangers pour commencer à signifier et à être une partie importante de cette autre famille. qui a pris racine dans mes entrailles comme ces arbres sauvages qui poussent en liberté.

Nora saavedra

Nora Saavedra de Rubio (Tía Nora), toujours engagée dans l’éducation

Photo: Spécial pour El País

Mon engagement en faveur de l’éducation des enfants et des jeunes reste intact et me conduit de plus en plus à m’efforcer de renforcer la proposition curriculaire de l’école et les bonnes pratiques pédagogiques. L’agrément institutionnel dans les trois programmes de l’IB et le bilinguisme en sont un exemple. Ces réalisations importantes et significatives sont un hommage à l’excellence et une contribution précieuse à la qualité éducative que nous souhaitons offrir.

Ils disent que se souvenir c’est vivre, et que j’ai pu vérifier dans la préparation de ce cinquantième anniversaire. J’ai revécu tous ces moments qui, bien qu’ils soient déjà dans le passé, me réconfortent et m’encouragent à continuer à construire le futur, à entretenir l’esprit combatif, l’envie de grimper et d’explorer à chaque fois de nouveaux défis. La mission d’éducation des enfants et des jeunes doit devenir une philosophie de vie, car ce que l’on fait avec conviction et amour nous transforme et nous donne des raisons de vivre notre travail avec joie et bonheur.

La vie nous présente chaque jour de nouveaux défis et nous continuons à jouer un rôle très important dans notre société; En tant qu’axe essentiel de la formation et de l’éducation de nos enfants et jeunes, nous proclamons une éducation avec amour dans l’excellence, tâche que j’espère continuer d’assumer avec la foi et la volonté de tous mes collaborateurs, dans une généreuse solidarité ».

« Merci de nous avoir consacré votre vie, à notre éducation pour que nous soyons de grands êtres humains. Merci. »
Catalina Ossa,
Ancien élève du Jardin Tía Nora et du Liceo Los Alpes.

« Votre sourire vivra à jamais dans nos cœurs. Merci beaucoup de nous avoir éduqués avec tant d’amour. »
Sébastien Cardenas,
Ancien élève du Jardin Tía Nora et du Liceo Los Alpes.

«Je suis vraiment désolé pour la perte de tante Nora. Maintenant, c’est un petit ange qui du ciel va nous protéger et continuer à prendre soin de nous.
Salomé Herrera Guzmán,
Étudiant 2-B, Jardin Tía Nora.

Vous pourriez également aimer...