Luis Díaz et un jeu sensationnel, qui s'est terminé par un but de John Arias

Un début émouvant a eu lieu au stade Pratt & Whtiney, où la Colombie affronte la Bolivie, lors de son dernier match amical, avant la Copa América. Là, dans un stade presque plein, ceux dirigés par Néstor Lorenzo sont entrés sur le terrain pour chercher leur huitième victoire consécutive, dans un record d'invincibilité qui dépasse les 20 matchs.

Le match a commencé par un bel hommage à James Rodríguez, qui Il a atteint son 100ème match avec le maillot de l'équipe nationaleayant fait ses débuts, justement, contre une équipe bolivienne, le 11 octobre 2011, alors que venaient de commencer les éliminatoires de la Coupe du monde 2014.

Une fois l'hommage terminé, le ballon a roulé et a immédiatement montré une sélection La Colombie qui a fait pression pour le départ de l'équipe bolivienne, qui n'a pas pu s'accommoder sur le terrainne pouvant pas jouer leur jeu et subissant un harcèlement constant et épuisant de la part des lignes offensives de l'équipe tricolore.

Ainsi, après environ 5 minutes de jeu, Luis Díaz récupérait un ballon au milieu du terrain, sur le territoire bolivien, et se dirigeait vers le but protégé par Guillermo Viscarra. Le Guajiro a réussi à cacher le ballon, se débarrassant de plusieurs défenseurs boliviens Mais, alors qu'il s'apprêtait à tirer au but, Sagredo traversa le chemin et lui reprit le ballon.

Il n'avait pas un bon contrôle et le ballon a fini par rester dans les pieds de John Arias, qui a fait deux pas en direction de Viscarra et a tiré à bout portantviolant pour la première fois le but de l'équipe bolivienne, qui commençait ainsi à subir le comportement agressif de la Colombie, qui semble avoir terminé la Copa América.

Troisième but consécutif de l'ailier de Fluminense, qui avait déjà marqué contre la Roumanie puis réapparu contre les États-Unis, pour maintenant faire la fête contre la Bolivie. Curieusement, sur ces 3 matchs, le cafetière a réussi à ouvrir le score après 5 minutes de jeugrâce à John Córdoba contre la Roumanie et plus tard grâce à Arias lui-même, lors du match contre l'équipe nord-américaine.