Lula décrète l’intervention fédérale après l’occupation des « bolsonaristes »

Le président du Brésil, Luiz Inácio Lula da Silva, a décrété l’intervention dans le district fédéral de Brasilia après l’occupation par des partisans de l’ancien président Jair Bolsonaro qui ont perpétré des actes de vandalisme ce dimanche au Congrès national, à la Cour suprême fédérale et au Palais du Planalto .

Selon les médias locaux, la décision a été prise après une réunion d’urgence avec ses ministres de la Justice, de la Défense et des Relations institutionnelles, au cours de laquelle ils ont analysé l’assaut contre le siège des trois pouvoirs à Brasilia.

Le décret d’intervention fédérale dans le District fédéral sera en vigueur jusqu’au 31 janvier 2023. L’intervention sera limitée au domaine de la sécurité publique. « Il peut prendre tous les corps civils et militaires de l’administration publique par tous les moyens nécessaires pour réaliser cette intervention », détaille le document.

Ce dimanche, des partisans de l’ancien président Jair Bolsonaro ont fait irruption dans divers bureaux du gouvernement causant des dégâts sur leur passage.

Les événements se sont produits lorsque le président Lula – qui a pris le pouvoir le 1er janvier – est actuellement à Sao Paulo pour un voyage officiel, dans une ville touchée par les pluies.

Les manifestants sont entrés dans le siège du Congrès national du Brésil, la Cour suprême fédérale et le Palais du Planalto.