Lula mène la course électorale dans un scénario stable, selon un sondage BTG/FSB

São Paulo – Le candidat présidentiel Luiz Inácio Lula da Silva (PT) a 41% d’intentions de vote, suivi de Jair Bolsonaro (PL), qui en a 32%. Les données qui montrent le leadership de Lula proviennent d’une enquête BTG/FSB publiée ce lundi (11). Le scénario est celui de la stabilité avec le PT en tête des sondages d’intentions de vote, compte tenu d’une marge d’erreur de deux points de pourcentage. Lors du précédent sondage, le 27 juin, Lula figurait avec 43% d’intentions de vote et Bolsonaro, avec 33%.

En troisième position, apparaît Ciro Gomes (PDT), avec 9% des intentions de vote. Suivent Simone Tebet (MDB), avec 4%, André Janones (Avante), avec 3%, et Luiz Felipe d’Avila (Novo), Vera Lúcia (PSTU) et Pablo Marçal (Pros), tous avec 1% des voix intentions. Luciano Bivar (União Brasil), Leonardo Péricles (UP), Eymael (DC), Sofia Manzano (PCB) n’ont pas marqué. Les blancs et les nuls totalisent 2%, ceux qui ne voteraient pour aucun des candidats sont 4% et ceux qui n’ont pas répondu ou ne savent pas sont 2%.

Dans un deuxième scénario, réduit uniquement aux pré-candidats ayant obtenu au moins 1%, Lula a 42% des intentions et Bolsonaro reste avec 32%, ainsi que Ciro Gomes (9%), Tebet (4%) et Janones ( 3%). Seul D’Ávila n’a pas assez de mentions pour marquer. Ici, les blancs et les nuls totalisent 2 %, ceux qui ne savent pas ou n’ont pas répondu représentent 2 % supplémentaires.

deuxième tour

Dans un éventuel second tour, Lula a 52% d’intentions de vote, contre 37% pour Bolsonaro. Face à Ciro Gomes, Lula aurait 48% des intentions de vote, tandis que l’ancien gouverneur du Ceará obtiendrait 30%. Avec Simone Tebet, ce serait 52% pour le PT et 27% pour la sénatrice.

Avec Bolsonaro dans les scénarios du second tour, sans Lula, Ciro aurait 48% d’intentions de vote, contre 38% pour le capitaine à la retraite. Et Tebet recevrait 42% des intentions, contre 40% pour Bolsonaro, 40%, techniquement à égalité.

Perception de l’économie

L’enquête BTG/FSB montre également la perception des Brésiliens vis-à-vis de l’économie, notamment sur la question de l’inflation. L’enquête montre que 54% des personnes déclarent croire que l’inflation va continuer à augmenter au cours des trois prochains mois. Dans l’enquête précédente, ce pourcentage était de 65 %.

Selon l’enquête, 58% des personnes interrogées considèrent que le pays « est en crise économique, mais difficile à surmonter ». Un autre 34% disent que le Brésil « est dans une crise économique, mais réussit à la surmonter ». Ceux qui disent que le pays « traverse une bonne période économique » sont 5 %.

image du gouvernement

L’enquête BTG/FSB a également recueilli des données sur l’évaluation du gouvernement Bolsonaro : 32% évaluent la gestion comme excellente ou bonne, contre 29% indiqués par l’enquête précédente, le 27 juin. Un autre 20% évaluent le gouvernement comme régulier, contre 21% dans l’enquête précédente. Enfin, 47% évaluent la gestion comme mauvaise ou très mauvaise, 47% le sont, une baisse par rapport aux 50% de l’enquête précédente.

Les données ont été recueillies à partir d’un entretien avec 2 000 électeurs, entre vendredi et dimanche (de 8h à 10h). La recherche est enregistrée auprès du Tribunal Supérieur Electoral (TSE) sous le numéro BR-09292/2022. La marge d’erreur est de plus ou moins 2 points de pourcentage et l’intervalle de confiance est de 95 %.

Lire aussi : Lula a 45% d’intentions de vote dans le nouveau sondage Genial/Quaest

★★★★★