Le Venezuela

Maduro: le Venezuela a triomphé de sa vérité devant l’ONU

El presidente de la República Bolivariana de Venezuela, Nicolás Maduro, celebró el triunfo diplomático de Venezuela ante el Consejo de Derechos Humanos (DDHH) de las Naciones Unidas (ONU), al presentar su III Examen Periódico Universal en materia de DD.HH. de ONU.

« Aucun mensonge ne peut ignorer la puissante vérité de la démocratie vénézuélienne », a déclaré le chef de l’Etat vénézuélien lors d’une réunion de travail avec le secteur productif du pays.

En ce sens, il a félicité la vice-présidente exécutive de la République, Delcy Rodríguez, pour avoir démantelé les mensonges promus par la droite et les pays ingérants.

«Je tiens à féliciter toute la commission de l’État vénézuélien qui s’est rendue au troisième examen périodique des Nations Unies. Le Venezuela a triomphé avec sa vérité, avec des données en main, nous les avons vaincus au niveau du système des Nations Unies », a-t-il souligné.

« Cela a été rafraîchissant. Ce jour-là hier (mardi), renforce la démocratie vénézuélienne. Pour cela, je félicite le vice-président. Cela a été un formidable coup de bien et de vérité », a ajouté le président national.

De même, il a remercié les plus de 100 pays dans le monde qui ont reconnu les progrès du Venezuela en matière de droits de l’homme ; tandis que « une poignée de plus en plus petite, parlant mal du Venezuela ».

D’autre part, il a exhorté l’ensemble de la population, quelle que soit sa couleur politique, à répudier ceux qui disent du mal du pays

« Assez de mauvais discours sur le Venezuela, assez de toute cette haine et cette xénophobie que la droite fasciste a semées en Amérique latine contre les Vénézuéliens. Je vous appelle à unir vos forces pour bien parler du pays, pour bien mettre le Venezuela », a exhorté le président Nicolás Maduro.

Ce mardi, la majorité des pays membres de l’Organisation des Nations unies (ONU) ont reconnu les progrès réalisés par le Venezuela en matière de droits de l’homme, malgré les mesures coercitives et unilatérales imposées par le gouvernement des États-Unis (USA).

Lors de la présentation de son troisième Examen périodique universel des droits de l’homme, la vice-présidente exécutive de la République, Delcy Rodríguez, a remercié les nations qui ont reconnu le fort impact des sanctions et des mesures unilatérales au Venezuela.

« Nous tenons à remercier les nombreux pays qui ont souligné l’impact des mesures coercitives unilatérales sur la jouissance des droits humains. Saluons la grande majorité des pays qui ont eu des propositions constructives et des messages positifs, reconnaissant les progrès réalisés par le Venezuela, même dans ces conditions de pression terrible, que signifient les mesures unilatérales », a déclaré Rodríguez.

Vous pourriez également aimer...