Maduro : nous sommes la majorité, nous sommes la joie

A travers une vidéo diffusée sur son compte X, le chef de l’État a montré comment la « fureur bolivarienne » s’est emparée des rues de Caracas et Miranda.

Alors que la grande marche bolivarienne, qui est partie du parc du Généralisme Francisco de Miranda, a traversé la place Altamira et a inondé de monde les rues et avenues environnantes, l’appel à un rassemblement de l’opposition dans ces espaces était vraiment sordide.

Así lo demostró el presidente de la República, Nicolás Maduro, en un video divulgado en su cuenta X, en la que presentó cómo la “furia bolivariana” tomó las calles de Caracas y Miranda silenciando los llamados a la violencia de “líderes” de la droite.

« Il était 12 h 34 le 23 janvier en passant par la Plaza Altamira…. Tirez vos propres conclusions… NOUS SOMMES LA MAJORITÉ… NOUS SOMMES LA JOIE », a écrit le chef de l’État.

Avec des chants, des slogans et beaucoup de joie, les habitants de Caracas se sont rassemblés dans le parc du Généralissime Francisco de Miranda, à Caracas, pour se mobiliser au coin de San Francisco, au centre de la ville, pour exprimer leur soutien au président de la République, Nicolás Maduro. , et le rejet des projets terroristes contre le pays, dénoncés par le chef de l’État le 15 janvier.

Avec cette grande mobilisation, appelée par le Parti Socialiste Unifié du Venezuela (PSUV), en brandissant le drapeau du Venezuela, les militants révolutionnaires disent une fois de plus à la droite que la violence n’est pas une option et ratifient leur volonté de rester déployés pour garantir la paix et la tranquillité dans le pays. le pays.