La Colombie

MinSalud a annoncé la priorisation de nouveaux groupes pour la vaccination

Le ministère de la Santé et de la Protection sociale dans le décret 109 qui a adopté le plan national de vaccination contre le COVID-19, dans son article 7 a considéré que ces conditions de santé et ces professions à risque pouvaient être mises à jour avec de nouvelles preuves scientifiques.

Cela a été modifié par le décret 466 dans lequel certaines populations sont entrées dans les différentes étapes et maintenant avec le décret 630 de 2021 qui cherche à apporter de nouveaux ajustements au plan et à l’inclusion des personnes dans les étapes.

L’objectif de la hiérarchisation est de protéger en premier les plus vulnérables. Et compte tenu du fait que nous sommes tous à risque, le Comité consultatif a estimé qu’il est important de donner la priorité à ceux qui présentent le plus de preuves d’un risque plus élevé et significatif de complications et de décès.

Dans le décret 630 de 2021 les groupes ou comorbidités, mais à aucun moment nous n’allons supprimer des groupes ou comorbidités qui avaient déjà été priorisés.

Cette loi indique qu’il existe des preuves scientifiques récentes qui permettent de conclure que les vaccins contre le COVID-19 sont sûrs et efficaces pour les femmes enceintes et les personnes âgées de 12 à 15 ans.

C’est pour cette raison qu’il est conseillé que les vaccins soient attribués à ces secteurs de population lorsque les preuves scientifiques fourniront la procédure établie par le ministère de la Santé pour leur approbation.

De plus, à l’étape 3 du plan, sur la base de preuves scientifiques acceptées, les personnes âgées de 12 à 49 ans qui souffrent des comorbidités suivantes sont incluses :

  • La polyarthrite rhumatoïde
  • Le lupus érythémateux disséminé
  • Spondylarthrite ankylosante
  • Vascularite

Et dans un autre des aménagements envisagés dans le décret susmentionné, l’étape 3 du Plan comprend également les populations suivantes :

  • Personnel DIAN ayant des fonctions ou affecté aux postes de contrôle aérien, terrestre, maritime et fluvial pour effectuer des activités de contrôle d’entrée, de transfert et de sortie de marchandises.
  • Personnel de la Direction nationale du renseignement qui effectuent des travaux de terrain dans le cadre du développement de leurs fonctions de renseignement stratégique et de contre-espionnage.
  • Les gestionnaires sociaux et le personnel des entités publiques aux niveaux municipal, départemental, départemental et national qui, dans l’exercice de leurs fonctions, effectuent des travaux de terrain liés à la gestion de la police, au dialogue social et à la prise en charge des populations vulnérables.

Cette inclusion est basée sur leur risque élevé de contagion en travaillant sur le terrain ou avec les communautés.

Enfin, le décret permet de vacciner en priorité avant le voyage, les athlètes et les officiels qui représentent l’État colombien dans les compétitions sportives internationales.

Ceci indépendamment du stade du plan national de vaccination et comprend également la vaccination des personnes désignées par le gouvernement national pour représenter l’État colombien devant un autre pays ou devant des organisations internationales et les personnes qui doivent quitter le pays dans le cadre du programme de service aux témoins. .

Vous pourriez également aimer...