Le Venezuela

Monseigneur Moronta : Il y a des mafias médicales qui vendent des fœtus

« Ce que je vais dire n’est pas un mensonge », a commencé par mettre en garde Monseigneur Mario Moronta, puis a dénoncé l’existence à Táchira de « mafias de médecins » qui vendent des fœtus avortés.

« Et nous voyons comment nous trouvons ici à Táchira, car ce que je vais dire n’est pas un mensonge, des mafias de médecins qui se consacrent à l’avortement pour vendre des fœtus et du matériel organique à des sociétés qui fabriquent ensuite des médicaments et ces concoctions qui sont versées parfois les femmes à être jolies. Maquillage », a dénoncé Moronta lors d’une homélie qu’il a prononcée dans la cathédrale de San Cristóbal, Táchira.

Moronta a précisé que tous les médecins de Tachiren ne participent pas à ces mafias. « La grande majorité de nos médecins, Gloire à Dieu !, sont pro-vie », a souligné l’évêque.

Avant d’aborder ce point, Moronta a critiqué la décision du président des États-Unis, Joe Biden, de se ranger du côté de ceux qui défendent l’avortement dans ce pays. Ceci, en lien avec une décision de la Cour suprême des États-Unis qui a statué sur l’inconstitutionnalité de la loi sur l’avortement.

« Et même le président des États-Unis, le grand défenseur de la démocratie, est contre la vie », a-t-il affirmé.

Vous pourriez également aimer...