Le Venezuela

Mythes de la peau foncée – Dernières nouvelles

Bien qu’elles soient certainement moins fragiles que les peaux blanches, les peaux foncées n’échappent pas aux intempéries du soleil ou à toute agression extérieure. Il est assez résistant, mais il existe un point de rupture très proche de tout autre derme, selon le Dr Eva de Abreu. Cette experte nous prend par la main pour mieux connaître ces peaux cannelle et ébène qui foisonnent sous les tropiques pour se rendre compte qu’elles ont autant besoin de soins que les peaux claires certainement plus vulnérables :

• « La peau foncée a un plus grand nombre de couches cellulaires et un pourcentage de lipides significativement plus élevé que l’épiderme blanc. En conséquence, les personnes de couleur semblent avoir une peau plus compacte. Cette caractéristique provoque la formation d’une sorte de barrière qui provoque moins d’absorption percutanée et un blocage des produits cosmétiques.

• En produisant plus de sécrétions sébacées, elles sont particulièrement sensibles aux produits gras qui peuvent induire l’apparition de l’acné. Cependant, cela les aide à avoir moins tendance à vieillir.

• La peau foncée contient un plus grand nombre de glandes sudoripares, ce qui se traduit par une plus grande perte d’eau transépidermique et, par conséquent, une plus grande déshydratation. Cette déshydratation fait place à un écaillage qui donne la couleur blanchâtre typique à la surface et ternit son éclat. La peau noire est 2,5 fois plus sujette à la desquamation que la peau claire et est également plus sujette aux chéloïdes (cicatrices surélevées) lorsqu’elle est profondément blessée.

• La peau foncée contient des niveaux plus élevés de mélanine (le pigment qui donne sa couleur au derme humain) par rapport aux autres types de peau. Cette quantité de pigment varie drastiquement d’une personne à l’autre, mais il existe des caractéristiques particulières qui nécessitent des connaissances et un traitement spécifiques, car la nature de la mélanine est réactive et instable.

LES TACHES

Selon De Abreu, l’épiderme coloré est plus sujet au développement de taches brunes. C’est pourquoi bon nombre des traitements les plus efficaces contre les imperfections, tels que certains lasers, ne peuvent pas être utilisés sur une peau foncée. L’acné et les cicatrices en général peuvent produire des imperfections plus visibles que les autres tons de peau.

TRAITEMENTS

Nettoyage du visage : avec des produits non gras ou légèrement astringents qui compensent l’augmentation de la sécrétion sébacée de cette peau.

Gommages : Ils doivent être doux et apaisants, avec des extraits d’aloe vera et de camomille.

Hydratation : Les cosmétiques hydratants les plus adaptés pour les peaux foncées sont les formules légères et peu occlusives à base d’ingrédients non comédogènes (qui peuvent provoquer ou favoriser des boutons, des points noirs, des points noirs ou une hyperpigmentation cutanée. Enfin, le Dr de Abreu lance un cri d’alarme :  » Sensibiliser les gens aux bons soins de la peau foncée est d’une grande importance pour promouvoir la santé de la peau et éviter les maladies, les imperfections ou le cancer de la peau »

PLUS D’HYDRATATION

Dans la peau foncée, la couche cornée n’est pas plus épaisse mais elle est plus dense. La fonction barrière est moins efficace que chez les peaux blanches et les peaux noires se déshydratent facilement avec une forte perte d’eau transépidermique. Il s’écaille et apparaît grisâtre, surtout dans les climats froids. En effet, il supporte mal le froid et, en climat tempéré, comme il transpire peu, son système naturel d’hydratation est dérégulé. La peau du corps est souvent très sèche, voire rugueuse, avec un aspect « peau de crocodile », notamment au niveau des jambes. Il est donc nécessaire d’hydrater durablement l’épiderme et de nourrir les zones sèches. La sécheresse cutanée du visage traité avec des produits inadaptés peut provoquer une hyperséborrhée et des brillances sur la peau, c’est pourquoi des produits hydratants non comédogènes sont nécessaires. De leur côté, les cheveux et le cuir chevelu sont également souvent très secs, ce qui conduit à l’utilisation de traitements pour cheveux gras qui peuvent favoriser l’apparition d’acné sur la lisière du cuir chevelu ou l’aggraver. Il faut éviter les nettoyages trop fréquents avec des produits d’hygiène agressifs, ainsi que les traitements répétés, car ils altèrent le film hydrolipidique et accentuent la sécheresse cutanée et l’irritation d’une peau déjà abîmée par une humidité réduite, le froid et les frottements des vêtements. .

REMARQUE: Les personnes à la peau foncée sont plus sujettes aux décolorations, à l’hyperpigmentation post-inflammatoire et au mélasma.

Vous pourriez également aimer...