La Colombie

Peter Sagan remporte l’étape 1 du Tour de Romandie

Le Slovaque Peter Sagan (Bora Hansgrohe) est revenu avec une victoire convaincante au sprint dans la première étape du Tour de Romandie entre Aigle et Martigny avec un parcours de 169 kilomètres, dans lequel l’Australien Rohan Dennis (Ineos) a conservé le maillot jaune de Leader.

Sagan, 31 ans, triple Champion du Monde, est entonné au fil de la saison. Il a remporté une étape en Volta a Catalunya et dans le premier de ligne en Romandía il a réalisé un sprint impeccable dans lequel il a imposé sa vitesse avec un temps de 4h12m35s, devant l’Italien Sonny Colbrelli (Bahreïn Victorious) et le Néo-Zélandais Patrick Bevin (Israël Start Up).

Les Colombiens, Sergio Henao, Miguel Ángel López et Cristian Muñoz, ont passé la ligne d’arrivée avec le groupe principal.

Cela peut vous intéresser: c’est ainsi que les Colombiens se classent dans le classement général du Tour de Romandía.

Une journée de tranquillité pour les hommes du général, qui n’ont pas bougé et ont gardé trois hommes d’Ineos au front, dans cet ordre Rohan Dennis, Geraint Thomas et Richie Porte, un statut qui changera selon toute vraisemblance ce jeudi à la montagne étape.

C’était une étape de rupture dans le circuit de la Coupe du Monde Suisse incontestée en 2020, parsemée de 9 hauteurs, la première depuis La Rasse puis quatre ascensions vers Produit et 4 autres vers Chamoson. Le dernier à plus de 20 km de la ligne d’arrivée.

Une balançoire permanente qui a été défiée par 6 coureurs qui ont fait presque toute l’étape ensemble. Filippo Conca (Lotto Soudal), Joel Sutter (Suisse), Manuele Boaro (Astana), Diego Ulissi (Emirats Arabes Unis), Thymen Arensen (DSM) et Rob Power (Qhubeka) sont vite sortis pour la gloire, mais avec la sentence signée au préalable.

Les Ineos en défense de l’avance de Dennis ont pris le commandement du peloton avec une fuite stabilisée en moins de 3 minutes.

Joel Suter (Bingoal), 22 ans, a travaillé pour le leadership de la montagne en marquant au sommet dans toutes les hauteurs, sauf dans les deux derniers, où le Néerlandais de 21 ans Thymens Aresmans (DSM) a pris la tête rôle seul.

Dans le dernier tour du circuit, le rythme a été encouragé. Ineos a contrôlé les deux dernières ascensions, à Produit (2,6 km à 7,2%), par lequel Aresmans s’est échappé, et à Chamoson (2,1 ks à 6,2), sur lequel le Néerlandais est également passé, mais a immédiatement atteint 22 km de l’arrivée, sur le chemin plat qui menait à Martigny, la ville du canton du Valais.

Une autre étape a commencé, la dernière, pour la victoire. Le Français Cavagna a tenté, d’abord seul puis en groupe, mais dans les deux cas il a été neutralisé, le Suisse Stefan Kung a également sauté, avec le même résultat. On sentait déjà le sprint et Bora de Peter Sagan prenait déjà des positions en tête.

Opérateurs de sprint en action. Il y avait de nombreuses équipes avec des aspirations et les couleurs qui apparaissaient en tête de la course. Bahreïn était ambitieux et a travaillé pour Colbrelli, qui a été le premier à attaquer dans la ligne droite.

Sagan a noté que Colbrelli était la bonne roue et a marqué de près. Quand l’Italien a sauté, le cavalier de Zelina est sorti après, qui l’a rattrapé avant de le battre facilement. Comme dans ses meilleurs après-midi. C’était la 116e victoire de Triple Rainbow et la cinquième de Bora de la saison.

Ce jeudi 29 avril, la deuxième étape se déroulera entre La Neuveville et Saint Imier, avec un parcours de 165 kilomètres. Sur la route 7 ports, 5 secondes, un non-marquant et un premier, la Vue des Alpes (7,8 km à 6,7%), avec le sommet 17 de la ligne d’arrivée.

EFE

Vous pourriez également aimer...