Le Venezuela

Plus de 600 écoles touchées après les inondations en Afrique du Sud

Au total, 630 écoles de la province du KwaZulu-Natal ont été touchées par les inondations, tandis que 101 n’ont pas eu accès et 124 ont été gravement endommagées, a annoncé lundi le Département sud-africain de l’éducation de base.

« Selon le dernier décompte, 630 écoles ont été touchées, 101 sont inaccessibles et 124 ont été gravement endommagées. Cinquante-sept étudiants ont été confirmés morts, tandis que cinq sont toujours portés disparus », a déclaré Elijah Mhlanga, un porte-parole du département, à Xinhua.

Les autorités poursuivent les travaux de sauvetage et en raison des dégâts présentés, les écoles ne pourront pas donner cours ce mardi.

« Les processus de sauvetage et de récupération sont toujours en cours. Un éducateur et un cuisinier seraient décédés. Les écoles ne pourront pas ouvrir demain (mardi) dans le KwaZulu-Natal », a déclaré Mhlanga.

Mhlanga a déclaré que la ministre de l’Éducation de base, Angie Motshekga, se rendra au KwaZulu-Natal pour évaluer les dégâts causés par les inondations.

Solde du défunt

Les autorités sud-africaines ont offert ce dimanche un nouveau bilan des morts, enregistré par les graves inondations dans la province du KwaZulu-Natal, située dans l’est du pays.

Le chef du gouvernement provincial, Sihle Zikala, a annoncé qu’à ce jour, 443 personnes sont décédées, tandis que 63 sont toujours portées disparues.

Lors de la conférence de presse, Zikala a décrit ces inondations comme « les pires catastrophes dans la province du KwaZulu-Natal depuis longtemps », rapportent les agences internationales.

Les autorités locales estiment que les dégâts dans la province se comptent par millions et qu’un total de 40 000 personnes ont été touchées par les inondations depuis le début des pluies torrentielles lundi dernier.

Jusqu’à présent, les travaux se poursuivent dans les zones qui sont dans une situation catastrophique.

Environ 3 937 maisons ont été totalement détruites et 8 039 partiellement endommagées.

La province a été déclarée, depuis mercredi dernier, en état de catastrophe, et toutes les troupes de l’armée sont déployées, afin de renforcer les efforts de recherche et de sauvetage.

Zikalala a déclaré aujourd’hui que la province allait demander à l’exécutif d’envisager même de déclarer l’état de catastrophe au niveau national en raison de l’ampleur de la tragédie.

De plus, les infrastructures d’électricité, de transport, d’eau courante et de nombreux centres médicaux ont été gravement endommagés.

Vous pourriez également aimer...