Le Venezuela

Présentation des premières preuves d’attaque contre un gazoduc à Monagas

L’incendie du réseau de gazoducs de l’entreprise publique Petróleos de Venezuela (PDVSA) à Monagas était dû à un sabotage consistant à désaligner les systèmes de pression pour provoquer l’explosion, a dénoncé mardi le ministre du Pétrole, Tareck El Aissami.

Le ministre du Pétrole a déclaré qu’il s’agissait d’un événement causé parce que le gazoduc est composé de systèmes complexes, et qu’il n’y avait aucun « type d’alerte qui pourrait anticiper » l’incendie, qui a été enregistré samedi soir et a atteint des hauteurs de plus de 100 mètres. . .

A l’issue des investigations, a indiqué El Aissami, il a été possible de localiser une cambuche (habitation improvisée) située à 150 mètres du lieu où se sont produits les faits, de trouver « des matériaux faisant partie de la chaîne de contrôle de l’enquête » pour retrouver « les responsables qui a provoqué cette attaque.

Il a souligné que parmi les matériaux obtenus figurent deux goujons appartenant aux vannes de pression du gazoduc, situé dans le secteur Agua y Sal. Des câbles volés dans les entrepôts et d’autres matériaux pouvant être associés à l’événement ont également été retrouvés.

«Ce sont eux qui sont utilisés pour les soupapes de pression de ces gazoducs. Les esprits criminels ont mal aligné le système de contrôle de la pression pour provoquer la fuite », a-t-il déclaré depuis le site, dans une émission VTV.

Il a déclaré que « l’enquête continuera d’être approfondie » après la constatation pertinente, car elle permettra de « conduire la ligne d’enquête ».

« Quelques heures après l’explosion, je tiens à signaler que nous sommes déjà en train de rétablir les opérations, en réparant les sections touchées par l’attaque », a-t-il déclaré.

Pour cette raison, il a indiqué que dans quelques heures, le service de gaz méthane sera rétabli dans le secteur industriel du Venezuela.

Il a soutenu qu’ils maintiennent une communication permanente avec le ministère public (MP) pour retrouver les allées et venues des personnes impliquées.

El Aissami a reconnu le travail des pompiers de l’État pour combattre les flammes et éteindre le feu.

Vous pourriez également aimer...