Le Brésil

Qu’est-ce que le Pouvoir Judiciaire ?

L’État politique brésilien adopte le système de la tripartition des pouvoirs. Cela signifie que la manière dont l’Etat exerce ses fonctions est divisée en trois parties, à savoir : le Pouvoir Législatif, le Pouvoir Exécutif et le Pouvoir Judiciaire. A ce stade, nous allons essayer de comprendre comment le Pouvoir Judiciaire est structuré et opéré.

la séparation des pouvoirs

En 1748, l’homme politique, philosophe et écrivain français Montesquieu, dans son livre « L’esprit de la loi », présente la théorie de Séparation des pouvoirs.

Cette théorie a été conçue dans le but d’assurer la liberté des individus et d’effectuer un régime démocratique. En outre, il avait pour objectif d’accroître l’efficacité de l’État en répartissant ses attributions entre les institutions spécialisées. Avec cette division, par exemple, il était possible de combattre l’État absolu qui était entre les mains d’un monarque ou d’un dictateur.

Bien que l’expression séparation des pouvoirs soit classique, Montesquieu explique qu’il est inapproprié de parler de séparation, car en pratique ce qui existe est une Distribution des fonctions de l’État. Car le pouvoir politique est un et indivisible. Ainsi, il est normal et nécessaire qu’il y ait de nombreux organes exerçant le pouvoir souverain de l’Etat.

Ainsi, l’homme politique propose la séparation en trois parties : Législatif, Exécutif et Judiciaire. Et c’est pourquoi il est possible d’appeler cette division la « tripartition des pouvoirs ».

Actuellement, ce modèle de distribution est adopté dans plusieurs pays à travers le monde, comme la France, les Pays-Bas et le Canada. Le Brésil adopte également ce modèle d’administration publique. Elle est même considérée comme un principe fondamental prévu dans la Constitution fédérale, voir :

Article 2 – Le Législatif, l’Exécutif et le Judiciaire sont des pouvoirs de l’Union, indépendants et harmonieux entre eux.

Après avoir présenté l’origine des trois pouvoirs, il est nécessaire de comprendre ce qu’est le Pouvoir Judiciaire. Mais d’abord, j’invite le lecteur à lire également sur les autres pouvoirs dans les articles déjà publiés ici sur Politize !

Le pouvoir législatif : qu’est-ce que c’est et comment ça marche ?

Qu’est-ce que le pouvoir exécutif ? Composition, structure, fonctions et plus

Qu’est-ce que le Pouvoir Judiciaire ?

la magistrature c’est l’organe qui a pour fonction d’administrer le droit et la justice devant la société. Cela signifie que ce secteur a pour but de défendre les droits des individus, des entreprises, des animaux ou de l’environnement. De cette façon, il promeut la justice et résout les conflits qui peuvent survenir dans la société, par des méthodes telles que l’enquête, l’investigation, le jugement et la punition.

Structure du pouvoir judiciaire

L’article 92 de la Constitution fédérale traite de son organisation et de la division interne du pouvoir judiciaire. Voir:

Art.92 – Sont organes du Pouvoir Judiciaire :

I : La Cour suprême fédérale ;

I-A : Le Conseil National de la Justice ;

II : La Cour supérieure de justice ;

II-A : la Cour supérieure du travail ;

III : Les cours régionales fédérales et les juges fédéraux ;

IV : Tribunaux et juges du travail ;

V : Les Tribunaux et juges électoraux ;

VI : Tribunaux et juges militaires ;

VII : Tribunaux et juges des États et du District fédéral et territoires.

comprendre comment ça marche

Le Pouvoir Judiciaire est divisé en deux parties, à savoir : la Justice Commune et la Justice Spécialisée.

Le premier est composé de la Cour fédérale et de la Cour d’État. La Justice spécialisée est constituée par la Justice du travail, la Justice électorale et la Justice militaire.

Au sein de la Cour fédérale, il y a la Cour suprême (STF) qui est l’organe le plus important de cette division. Le STF a parmi ses principales fonctions la protection de la Constitution fédérale, c’est-à-dire qu’il est chargé de faire respecter tous les droits décrits dans ce livre de lois. Il a également pour fonction de juger les actions pénales contre les autorités à juridiction privilégiée, telles que les parlementaires tels que les députés et les sénateurs.

Politiser ! il y a un article expliquant plus sur ce qu’est le Forum Privilégié. Pour mieux comprendre, il suffit de cliquer ici.

Le Conseil national de la justice (CNJ) fait également partie de la Cour fédérale. Il est chargé de contrôler la performance administrative et financière des tribunaux. En outre, il est responsable de la planification stratégique de la magistrature et de la surveillance de la conduite des magistrats.

Outre le STF et le CNJ, il existe la Cour suprême de justice (STJ) qui est également l’un des organes les plus élevés du pouvoir judiciaire au Brésil. Il est responsable de la normalisation de l’application et de l’interprétation de la loi au Brésil. Par exemple, c’est lui qui garantit qu’un tribunal du Rio Grande do Sul applique une loi de la même manière qu’elle est appliquée au Rondônia. En bref, il définit la forme de droit la plus adéquate à suivre par les juridictions inférieures.

D’autre part, la Cour d’État, qui fait partie de la Cour commune, a compétence pour juger des affaires qui ne font pas partie de la Cour spécialisée, telles que les questions électorales, militaires et du travail. Pour cela, il est divisé en deux instances.

La première instance est composée des magistrats, des fors, des tribunaux spéciaux civils et pénaux qui jugent les affaires à faible potentiel offensif et des groupes d’appel.

Ensuite, la seconde instance, est constituée par les juges, qui ont pour fonction de juger les recours formés contre les décisions de première instance.

Apprenez-en plus sur les tribunaux ici!

Enfin, dans cette affaire, il a été possible de comprendre non seulement l’origine du pouvoir judiciaire, mais aussi son concept et sa structure. Ainsi, il est important de souligner ici le rôle pertinent que cette Puissance a en tant qu’instrument pour la réalisation des droits et des garanties des citoyens. Et à ce titre, c’est un outil essentiel pour aider à l’accomplissement de la démocratie.

Les références

BRÉSIL. Constitution (1988). Constitution de la République fédérative du Brésil. Brasilia, DF : Sénat fédéral.

DALLARI, Dalmo de Abreu. Éléments de la théorie générale de l’État. 33. éd. São Paulo : Saraiva, 2016.

https://www.brasildefato.com.br/2020/08/23/video-i-como-funciona-o-poder-judiciario


Vous pourriez également aimer...