Le Brésil

Régime d’embauche différentiel: qu’est-ce que c’est?

Image illustrative d'un ensemble de fichiers.
Reproduction: Pixabay

Le marché des marchés publics (offres) déplace des millions de reais en contrats. Ainsi, la recherche d’efficacité dans ces contrats, liée à la légalité et à l’impersonnalité, est un défi constant dans l’histoire de l’administration publique brésilienne. En près de 30 ans de la loi générale sur les offres publiques et les contrats administratifs (loi 8666/93), les débats n’ont pas manqué sur la manière de donner plus d’agilité au processus d’appel d’offres tout en garantissant la moralité, l’économie et la qualité des dépenses publiques.

savoir plus: Dans notre texte d’appel d’offres, nous expliquons comment fonctionnent ces marchés publics. Au cas où vous ne le sauriez toujours pas, il est important de jeter un œil là-bas pour mieux comprendre ce texte.

La transition vers un «nouveau» régime d’appel d’offres a débuté le 1er avril 2021 par la promulgation de la loi fédérale n ° 14133/2021 (nouvelle loi générale). Avant la publication de la nouvelle loi sur les appels d’offres, cependant, la modernisation des offres et la tentative de réduire la bureaucratie dans les processus ont été recherchées à travers le Régime de passation de marché différencié (RDC). C’est de cela que nous traiterons dans ce texte.

Quand est née la RDC?

En 2011, le gouvernement fédéral a approuvé la loi fédérale 12.462, qui a mis en œuvre la RDC. Contrairement à la loi n ° 8,666 / 93, qui a une trajectoire très flexible, la RDC a apporté un nombre important d’options lors du processus d’appel d’offres, telles que: inversion de phase, nouveaux modes de litige, électronique ou en face-à-face, contrats simultanés, confidentialité dans le budget, pré-qualification des concurrents, entre autres.

Et ce n’est pas seulement cela: les premières expériences réussies ont motivé son étendue d’application. Actuellement, le RDC peut être utilisé pour les offres et les contrats nécessaires à la réalisation de divers travaux et services d’ingénierie, tels que la modernisation, la construction, l’agrandissement ou diverses réformes. On peut citer comme exemples des exemples de prévention et de reprise après sinistre, ainsi que des travaux et services d’ingénierie dans le cadre du système éducatif public ou du système de santé unifié.

Ce fut un succès que les termes de la RDC aient été hautement appréciés pour la réforme du système d’appel d’offres public brésilien et des contrats administratifs, aboutissant à l’absorption, par la loi fédérale n ° 14,133 / 2021, d’une partie pertinente des innovations apportées par le RDC à tous les types de marchés publics.

Mais, après tout, qu’est-ce que la RDC?

Apporté par la loi fédérale 12.462 / 2011, le RDC a été créé avec un objectif très précis: embaucher les travaux et services nécessaires aux événements sportifs qui se tiendraient au Brésil (Coupe des Confédérations 2013, Coupe du Monde 2014 et Jeux Olympiques de Rio 2016), selon le objets d’art originaux. 1 de la loi (points I à III).

Son but était exclusivement à cet effet et son objectif était d’apporter plus d’efficacité et de transparence dans l’embauche. Ainsi, après ces événements sportifs, l’utilisation du RDC ne conviendrait plus et il perdrait sa validité en 2016.

Cependant, peu de temps après sa publication, la loi RDC a commencé à subir des changements importants pour élargir son champ d’application, permettant ainsi son utilisation après la fin des événements sportifs susmentionnés. Avec de telles expansions, la RDC a commencé à avoir statut modalité d’appel d’offres public permanent et peut être adoptée, par exemple, dans:

  • Actions incluses dans le programme d’accélération des investissements – PAC;
  • Travaux d’ingénierie et services du système éducatif public;
  • Travaux d’ingénierie et services dans le cadre du Système de Santé Unifié – SUS;
  • Travaux et services pour les établissements pénitentiaires ou pour les unités de soins socio-éducatifs;

Quels sont les avantages de RDC?

Souvent, les modalités traditionnelles d’appel d’offres, régies par la loi n ° 8.666 / 93, comportaient une procédure très lente et bureaucratique. Ainsi, la RDC est devenue une alternative plus efficiente, efficace, agile et transparente.

Pour apporter plus agilité Dans le processus d’appel d’offres, le RDC offre des mécanismes exclusifs à cet effet, bien que certains d’entre eux aient été ultérieurement incorporés dans d’autres modalités d’appel d’offres. Parmi ces mécanismes innovants, nous citons comme principaux:

  • l’inversion de l’ordre des phases de qualification et de jugement (c’est-à-dire que les offres ont d’abord lieu, puis la qualification documentaire et juridique du concurrent, réduisant la bureaucratie et le coût des participants);
  • encourager l’informatisation du processus d’appel d’offres, en vue d’accélérer les procédures et de les rendre plus transparentes;
  • les travaux doivent être livrés à temps et au prix contracté, dans des conditions d’exploitation immédiates, tout additif en cas d’échec dans la préparation et l’exécution des projets est interdit;
  • possibilité d’utiliser une rémunération variable, d’instituer des primes et des sanctions financières pour le contractant en fonction du degré de respect des conditions fixées dans l’avis et effectivement contractées;
  • la confidentialité du budget entre les participants à l’appel d’offres. Ce point a suscité beaucoup de discussions et de débats parce que la publicité est un principe constitutionnel. Cependant, la justification du maintien du secret était d’éviter la collusion et d’autres pratiques anticoncurrentielles;
  • phase d’appel unique, à la fin de l’ensemble du processus, permettant de gagner du temps et de réduire les possibilités de retarder les manœuvres des participants ou des parties intéressées;
  • Indication de la marque et du modèle spécifiques à condition qu’il y ait une justification. Les hypothèses de préférence marque / modèle sont prévues dans l’art. 7, point I, points «a», b »et« c »: a) en raison de la nécessité de normaliser l’objet; b) lorsqu’une marque ou un modèle donné commercialisé par plus d’un fournisseur est le seul capable de répondre aux besoins de l’entité adjudicatrice; ou alors c) lorsque la description de l’objet à vendre aux enchères peut être mieux comprise par l’identification d’une certaine marque ou d’un modèle apte à servir de référence, auquel cas l’ajout de l’expression «ou similaire ou de meilleure qualité» sera obligatoire; et
  • Institution du contrat d’efficacité, étant un contrat à risque dans lequel le contractant peut recevoir un «bonus» lorsqu’il atteint les objectifs fixés dans le contrat. Cette rémunération supplémentaire est due aux économies que l’entreprise génère pour l’administration. Par conséquent, il est lié au pourcentage de l’avantage obtenu et, si celui-ci n’est pas atteint, la rémunération peut être réduite ou, encore, subir des sanctions pour non-exécution du contrat.

La RDC et le COVID-19

Il n’est pas nouveau que la période de calamité publique causée par la pandémie de Covid-19 ait rendu urgente la prise de décision, qui a directement interféré avec les marchés publics.

Afin d’augmenter l’efficacité et de garantir plus d’instruments commerciaux pendant la période de calamité, le rôle de l’utilisation du RDC a été à nouveau élargi, maintenant avec la publication de la mesure provisoire (MP) n ° 961, le 6 mai 2020. , le RDC a commencé à être utilisé dans tous les types de contrats pendant la période pandémique, que ce soit pour la passation de marchés de travaux et de services ou pour les cessions et locations (art. 1, III, MP 961/2020).

En plus de la nouvelle règle, le MP 961/2020 a également apporté des modifications aux limites de renonciation aux soumissions et a autorisé le versement d’avances dans les appels d’offres et les contrats pendant la pandémie.

Ce MP s’applique aux contrats passés pendant l’état de calamité publique reconnu par le décret législatif n ° 6 de mars 2020 aux contrats signés pendant cette période, ainsi qu’à leurs prolongations. Le député a été converti par le Congrès national en loi fédérale le 30 septembre 2020, recevant le numéro 14065/2020.

La nouvelle loi sur les enchères et la phase de transition

Avec la promulgation de la loi fédérale n ° 14133, le 1er avril 2021, les trois principaux régimes généraux d’appel d’offres et de passation de marchés qui avaient jusque-là coexisté ont été modifiés et unifiés: le régime général prévu par la loi fédérale n ° 8666/93, la vente aux enchères a prévu pour par la loi fédérale n ° 10,520 / 2002 et RDC, par la loi fédérale n ° 12,462 / 2011.

Cependant, l’art. 191 de la loi fédérale 14133/2021 prévoit que l’administration publique soumissionnaire peut, jusqu’au 1er avril 2023, adopter les régimes précédents, car il s’agit d’une période importante pour le développement d’études approfondies et pertinentes et les adaptations de l’Administration aux nouvelles règles et consolidations.

Pour cette raison, ces commentaires adressés au RDC restent pertinents: leur utilisation par l’Administration peut intervenir dans toutes les offres ouvertes jusqu’au 1er avril 2023, et ces contrats seront régis par le RDC jusqu’à son terme (art.191, alinéa unique, loi 14, 133/2021); en outre, comme déjà mentionné, les innovations apportées par le RDC ont influencé la rédaction du nouveau régime général des offres et des contrats administratifs, de sorte que son étude reste d’une grande pertinence pratique.

Conclusion

Tout comme l’enchère, le régime de contrats différenciés est également une alternative plus rapide et présente de bonnes opportunités commerciales.

La possibilité d’utiliser le RDC dans la passation de marchés est utile pour l’Administration, qui a accès à une procédure plus agile et efficace, et pour les entreprises, qui participeront à une procédure transparente, et qui permet la réalisation de contrats plus complexes avec une plus grande sécurité juridique et efficacité.

Ses avantages sont si évidents que la RDC est devenue le régime contractuel privilégié pendant la période de calamité publique, pour différents types de contrats au cours de cette période. Cette pertinence est mise en évidence par la promulgation de la loi fédérale n ° 14133, du 1er avril 2021, dans laquelle il est vérifié que les innovations apportées par la RDC commenceront à rayonner sur la plupart des marchés publics qui seront exécutés dans le cadre de la nouvelle régime.

Les références:

BRÉSIL. Ministère de l’économie. Régime différentiel peut être utilisé dans tous les types de contrats pendant la pandémie. Disponible sur . Brasília (DF): gov.br, 11 mai. 2020. Consulté le 3 avr. 2021.

GANDOLFI, Paula. Qu’est-ce qu’un régime d’embauche différencié. Disponible à . Itajaí (SC): RCC, 23 août. 2019. Accès le 3 avr. 2021.

BRÉSIL. Ministère du couple civil. Poser des questions sur le régime de passation de marchés différencié (RDC). Disponible à . Brasília (DF): JusBrasil, 2011. Consulté le 3 avr. 2021.

MOREIRA, Egon Bockmann; GUIMARÃES, Fernando Vernalha. Appel d’offres public: La loi générale sur les enchères – LGL et le régime de passation des marchés différentiels – RDC. 2e éd. São Paulo (SP): Malheiros, 2015, 720 p.


Vous pourriez également aimer...