La Colombie

Sergio Higuita a terminé troisième de la troisième étape du Tour of the Emirates

Le Slovène Tadej Pogacar (Emirats Arabes Unis) a renforcé le maillot rouge de leader du UAE Tour en s’imposant après un duel passionnant avec le Britannique Adam Yates dans la troisième étape entre Al Ain et la hauteur du Jebel Hafeet, de 166 kilomètres.

Duel avec style entre les deux meilleurs de l’épreuve, qui se sont battus sur la montée vers le sommet, où finalement Pogacar a imposé sa vitesse contre Yates, qui est entré dans la roue avec le même temps de 3h.58.27.

Les deux cyclistes seront ceux qui discuteront de la victoire finale. De leur confrontation est venue l’élimination du reste des rivaux.

A 47 secondes, un groupe composé entre autres du Colombien Sergio Higuita, de l’Allemand Emanuel Buchmann et du Portugais Joao Almeida.

Cela peut vous intéresser: Connaissez le classement général du Tour des Emirats.

Au général, Pogacar commande d’une main de fer, menant Yates de 43 secondes et Almeida de 1,03. Le premier Espagnol est Rubén Fernández (Cofidis), à 3,32 minutes.

De Gendt et Gallopin, un saut de niveau

Le premier rendez-vous avec la montagne a centré l’intérêt pour les 10 derniers kilomètres d’ascension vers Jebel Hafeet, où les hommes du général avaient été préalablement mentionnés. Dans la vaste zone désertique plate, deux vétérans de premier plan ont rapidement attaqué, tous deux remportant des victoires en championnat: le Belge Thomas De Gendt (Lotto Soudal) et Tony Gallopin (Ag2r-Citroen).

Le peloton n’a pas bougé, les écarts sont donc passés à 6,20 minutes. Les favoris n’allaient pas donner la victoire, ni le général, alors les Emirats Arabes Unis de Pogacar, les Ineos d’Adam Yates, défenseur du titre, et le Deceuninck d’Almeida ont agi en la matière pour détruire les illusions du duo d’aventuriers. .

L’accumulation des intérêts des autres équipes impliquait Movistar à 28 kilomètres de la ligne d’arrivée. Les hommes de Valverde ont pris les devants dans le groupe de blocage, à la recherche d’une troisième victoire pour le Murcien sur Jebel Hafeet.

La lutte pour le contrôle du peloton et la peur des supporters, surtout lorsque le Deceuninck est apparu en tête, ont réduit les écarts à moins d’une minute, moment auquel Gallopin a libéré De Gendt pour rester seul face à l’ascension qu’il menait. objectif.

Pogacar remporte un duel contre Yates

La rébellion des Français n’a pas porté ses fruits. Il a jeté l’éponge à 8 kilomètres du sommet. Les EAU dirigeaient un train déjà coupé à un rythme élevé pour gérer les 10,6 kilomètres d’ascension à 6,9% de dénivelé positif, avec le sommet à 1027 mètres, près de la frontière avec Oman.

Valverde céda aussitôt, noyé par la marche des hommes de Pogacar. Ce n’était pas un « Mortirolo », mais au rythme des Emirats Arabes Unis tout le monde a souffert, Froome également, calme à la queue du peloton, une ombre du coureur qui l’était.

Ineos était présent, et de quelle manière. À 6 du sommet, ils ont resserré la corde pour casser définitivement le peloton principal, le réduisant à seulement 15 coureurs. Sepp Kuus (Jumbo Visma) a rejoint le groupe pris en sandwich dans le duel entre Adam Yates et Pogacar. Les trois allaient jouer la gloire avec 4 kms au sommet. Le Portugais Almeida n’a pas eu la force d’entrer dans la mêlée.

Duel au soleil dans les montagnes sablonneuses des Emirats. Yates a pris l’initiative avec Pogacar collé à la roue. Marquage entre les schémas de course, à la recherche de l’étape et de la tête. Le Slovène a opté pour la vigilance, les Britanniques pour attiser des coups de fouet intermittents pour libérer le vainqueur du Tour de France.

Pas de relais, peu importe combien Yates les a demandés avec ses yeux. Pogacar a choisi de monter en remorque. A 800 mètres, le cycliste de Manchester s’est relevé, mais il n’y avait aucun moyen de se débarrasser de son illustre rival.

Pogacar n’était pas vraiment coulé. À 450 mètres du sommet, il a attaqué avec force, a emmené Yates à quelques mètres et a terminé la tâche avec style. Au champion. Il a fait ses débuts dans son casier de saison, a renforcé l’avance et a clairement indiqué qui était le candidat numéro 1 pour remporter le Tour des Emirats.

Ce mercredi, la quatrième étape partira et se terminera à l’île d’Al Marjan et complétera un parcours de 204 kilomètres. Citation pour les sprinteurs.

EFE

Vous pourriez également aimer...