Le Brésil

TST condamne Banco do Brasil pour avoir contraint ses employés à céder des actions

São Paulo – La première chambre du Tribunal supérieur du travail (TST) a condamné Banco do Brasil à verser une indemnité pour préjudice moral collectif. Selon le bureau du procureur du travail (MPT) du district fédéral, BB a contraint les employés à s’abstenir d’ouvrir des poursuites en matière de travail ou d’avoir le syndicat de la catégorie comme substitut procédural. Et il l’a menacée de licenciement ou de « déclassement ».

Le TST a répondu à un appel du MPT, après que le 12ème tribunal du travail eut considéré le paiement comme indu. Selon le rapporteur, le ministre Hugo Carlos Scheuermann, « la conduite de l’entreprise consistant à contraindre ses employés à ne pas intenter de poursuites en matière de travail, pas même par l’intermédiaire de leurs syndicats, n’affecte pas seulement la sphère individuelle des travailleurs directement concernés, provoquant également un manque de respect intolérable .la liberté d’action et d’association des travailleurs ».

caractère pédagogique

Le procureur Joaquim Rodrigues Nascimento, qui a déposé une action civile publique, a souligné l’importance de la décision. Outre la réparation, a-t-il dit, « le caractère préventif et pédagogique de l’indemnisation des dommages immatériels est encore plus pertinent ». Il pense que cela pourra dissuader de nouvelles infractions.

Le recours déposé par Banco do Brasil a été rejeté par les ministres du TST. Pour le rapporteur, la décision empêche toute répétition de « la pratique de l’atteinte aux droits matériels et, éventuellement, des atteintes ». En 2021, selon les statistiques du Tribunal du travail, la banque se classait au deuxième rang des entreprises avec le plus de cas dans le TST (7 009), juste derrière Petrobras (7 974), légèrement au-dessus de Bradesco (6 675), Correios (6 487 ) et Caixa Econômica Federal (6 435).

Vous pourriez également aimer...