Le Venezuela

Un ancien flic qui a tué George Floyd appelle à un nouveau procès dans son cas

Derek Chauvin, l’ex-flic qui a assassiné George Floyd en mai de l’année dernière en pressant son cou contre le sol pendant neuf minutes jusqu’à ce qu’il cesse de respirer, a déposé une requête mardi pour demander un nouveau procès dans cette affaire, après avoir déjà été condamné. sur trois chefs d’accusation pour la mort de l’Afro-américain le 20 avril.

La requête surprenante, déposée par l’avocat de la défense Eric Nelson devant un tribunal de Minneapolis (Minnesota, États-Unis), fait valoir qu’au cours du procès contre Chauvin, il y a eu un «abus de pouvoir discrétionnaire qui a privé le défendeur d’un procès équitable, une faute du procureur et du jury. , des erreurs de droit dans le procès et un verdict contraire à la loi ».

« La publicité ici était si omniprésente et si dommageable avant et pendant ce procès qu’elle constituait un défaut structurel dans le processus », a écrit Nelson dans sa demande inhabituelle.

Selon l’évaluation de l’avocat, les procureurs ont commis des fautes telles que « déprécier la défense, attester incorrectement et ne pas préparer adéquatement leurs témoins ».

Chauvin, 45 ans, a été reconnu coupable de meurtre involontaire au deuxième degré, passible d’une peine pouvant aller jusqu’à 40 ans de prison; meurtre au troisième degré, avec une peine maximale de 25 ans, et homicide involontaire coupable au deuxième degré, qui entraîne jusqu’à 10 ans de privation de liberté et une amende de 20 000 $.

L’ex-agent a été filmé à genoux pendant plus de 9 minutes sur le cou de Floyd, qui a été menotté et immobilisé face contre terre sur le sol et a plaidé: « Je ne peux pas respirer. »

Au cours du procès, Nelson a assuré au jury que Chauvin « n’avait pas utilisé la force illégale exprès ». « Ce n’était pas une strangulation », a-t-il dit, et a justifié les actions de Chauvin et des autres policiers qui ont maintenu Floyd au sol, impuissant et mourant.

Selon Nelson et sa défense infructueuse au procès, la maladie cardiaque de Floyd et la consommation de drogue ont été des facteurs décisifs ayant conduit à sa mort et non l’asphyxie du genou de Chauvin: «Ils essaient de les convaincre que M. Floyd n’a joué aucun rôle (…) Je ne suggère pas qu’il s’agissait d’une mort par overdose (…), mais il est absurde de dire que cela n’a pas affecté », a manipulé la défense.

La condamnation à l’encontre de Chauvin sera annoncée le 16 juin, selon une notification du tribunal du comté de Hennepin (Minnesota), où l’ancien policier a été jugé, qui lors du procès a refusé de prononcer un seul mot.

Avec des informations d’EFE

Vous pourriez également aimer...