Le Brésil

Une série de podcasts aborde l’utilisation des technologies dans l’éducation – Jornal da USP

Apprentissage à distance, conseils pour les cours et fausses nouvelles sont quelques-uns des sujets abordés dans les audios, déjà disponibles

par Claudia Costa

De l’art: Journal de l’USP

L’apprentissage à distance a été l’un des principaux problèmes rencontrés dans le domaine de l’éducation l’année dernière, en raison de la pandémie de covid-19. Les élèves et les enseignants devaient s’adapter aux nouvelles technologies. C’est à partir de cette problématique et de ces exigences en matière d’enseignement à distance qu’ont émergé des réflexions pour réfléchir à de nouvelles propositions d’enseignement. Le sujet a été discuté dans le cours d’extension Médias et technologies à l’interface de la communication et de l’éducation, tenue virtuellement entre septembre et décembre 2020, qui a donné lieu à une série de podcasts. O Educomcast diffusé tous les lundis sur RadioEdu Brasil, avec le montage et la présentation de Renato Hendrigo, et via Spotify, Google Podcast et Spreaker Podcast.

O Educomcast a été développé par les groupes de recherche Mediações Educomunicativas (Mecom), de la School of Communications and Arts (ECA) de l’USP, et Polifonia – Observatório de Educação e Comunicação, de l’Université de l’État de Bahia (Uneb), avec le soutien de RádioEdu Brasil. Le projet, coordonné par les chercheuses Edilane Carvalho Teles (Uneb) et Suéller Costa (Master en Sciences de la Communication à l’ECA), propose une synthèse des dix rencontres virtuelles tenues pendant le cursus, en podcasts. Les lives qui ont servi de base aux programmes peuvent également être visionnés sur Canal Polifonia, sur YouTube.

Edilane Carvalho Teles – Photo : Archives personnelles

Les podcasts, d’une durée moyenne de 45 minutes, apportent, entre autres thématiques, les différences entre apprentissage à distance, enseignement hybride et enseignement à distance, réseaux sociaux, jeux, mèmes et fake news. « L’un des problèmes les plus évidents était, en effet, l’appropriation du nouveau format d’enseignement, et la difficulté que nous, professionnels de l’éducation, avons avec les technologies et les médias. C’est pourquoi les thèmes ont traversé des sujets spécifiques, visant à élargir la compréhension des professeurs et, par conséquent, à atteindre la pratique », explique Edilane. Selon elle, « le principal objectif est de collaborer avec la formation des étudiants de premier cycle et des enseignants, de l’enseignement de base à l’enseignement supérieur, sur l’interface communication et éducation, transversalisée par les médias et les technologies ».

Sueller Costa – Photo : Archives personnelles

Pour Suéller, « l’objectif est de diffuser la question épistémologique de l’éducommunication et, principalement, d’être un point de rencontre de plus entre les éducateurs et les communicateurs, en élargissant les perspectives des technologies pour le scénario éducatif du point de vue de l’éducommunication ». Elle explique que, parmi les questions soulevées, on a beaucoup parlé de considérer les technologies comme une ressource pour pouvoir continuer à médiatiser l’éducation, un thème qui a émergé à la suite de la pandémie, à la suite de l’enseignement à distance d’urgence et de l’appréciation de la distance. apprentissage. Suéller, en plus d’être éducatrice, travaille en éducation de base, et selon elle, l’année dernière a été une période de beaucoup de découvertes. Pendant le cours, dit-il, il y a eu beaucoup d’échanges d’expériences et de présentation de cas, avec l’exemple des applications. « J’ai essayé d’apporter beaucoup de ressources en classe », raconte-t-il.

Podcasts

Sur un total de dix épisodes, sept ont déjà été diffusés, mais sont accessibles via les réseaux numériques. La première, Interface Éducation et Communication, avec le professeur Adilson Citelli, de l’ECA, apporte quelques provocations sur le dialogue entre ces deux domaines, en plus de s’interroger sur la meilleure façon de promouvoir l’utilisation des technologies de la communication et de l’information dans différents espaces d’apprentissage. Dans le deuxième épisode, qui a pour thème Approches pédagogiques et inclusion des TIC et des médias dans les programmes, professeur Ademilde Sartori, de l’Université de l’État de Santa Catarina (Udesc), apporte une trajectoire historique des TIC (Technologies de l’Information et de la Communication), quelques courants pédagogiques et leurs dialogues avec l’éducommunication, en listant des modes d’interaction importants pour les processus d’enseignement et l’apprentissage, à la fois à distance et en personne, et quelques réflexions sur l’héritage que la pandémie laisse aux enseignants et, en particulier, à l’éducation brésilienne.

Apprentissage actif – Pédagogie de projet est le sujet du troisième épisode, dans lequel le professeur Edmerson dos Santos Reis, de l’Université de l’État de Bahia (Uneb), présente, en ces temps de pandémie, la recherche d’alternatives pour favoriser le dynamisme dans les classes, l’interaction entre les étudiants, le partage des connaissances et, à son tour, la consolidation des apprentissages, conduisant à une réflexion sur la manière dont cette technologie se propage et si elle est la solution à tous les problèmes éducatifs.

Le quatrième épisode, Méthodologies actives, avec l’enseignante Dénia Falcão, directrice d’Inova Practical Education, met en évidence la construction d’une nouvelle culture scolaire, dans laquelle l’élève est plus actif, autonome, participatif et collaboratif et l’enseignant est plus créatif, innovant et, surtout, disposé à s’adapter à un monde en perpétuel mouvement.

Dans Méthodologies actives les plus utilisées, Le cinquième épisode de la série, Rosângela Medeiros et Juliana Pereira Alves, de l’Université d’État de Paraíba (UEPB), partagent les résultats d’une recherche en cours sur les approches les plus utilisées par les enseignants de l’enseignement de base et de l’enseignement supérieur.

Le podcast est un pari des professeurs d’université pour traiter de la technologie et de l’éducation – Photo : Pixabay

Lire le monde : du livre à Instagram et WhatsApp ?, avec les chercheurs Cristiane Porto, professeure à l’Université de Tiradentes, à Aracaju (SE), et à l’Institut de technologie et de recherche Sergipe, et Rita Argollo, professeure à l’Université d’État de Santa Cruz (Uesc), à Ilhéus (BA), et présidente de l’Association brésilienne des éditeurs universitaires, débat de l’importance d’encourager la lecture dans le scénario de la culture numérique, en apportant un cours historique de la lecture, des parchemins au soi-disant “Grand cinq» – Google, Amazon, Apple, Facebook et Microsoft –, qui ont influencé de nouveaux comportements dans l’environnement virtuel.

Le septième épisode, Educommunicative Project Management, est présenté par le professeur Ismar Soares, de l’ECA, l’un des précurseurs de la diffusion du néologisme de l’éducommunication à travers le Brésil, qui parle de 60 ans d’histoire de cette région.

Trois autres épisodes sont programmés : Les langues des réseaux à l’école : fake news, mèmes et algorithmes, diffusé le 7 juin Apprentissage à distance, apprentissage hybride et enseignement à distance, prévu le 14 juin, et enfin Jeux et éducation, le 21 juin.

La série de podcasts Educomcast diffusé le lundi sur RadioEdu Brasil. Il est disponible sur les plateformes Spotify, Google Podcast et le podcast du conférencier.

Vous pourriez également aimer...