La Colombie

90% des parents ont l’intention de vacciner leurs enfants contre le COVID-19

La vaccination contre le COVID-19 chez les enfants et les adolescents est avancée dans plusieurs pays du monde, c’est pourquoi un groupe de chercheurs a mené une étude en 20 pays d’Amérique latine et des Caraïbes pour mesurer l’intention des pères, des mères et des aidants des mineurs en ce qui concerne leur vaccination.

L’enquête, qui a porté sur un échantillon de 227 740 personnes entre le 20 mai et 14 juillet 2021, Son objectif principal est de connaître la perception de la population concernant la vaccination des mineurs et de pouvoir prioriser les stratégies de communication et d’éducation en santé publique, qui permettent aux gens de comprendre la valeur, l’importance et les preuves scientifiques en faveur de l’application des produits biologiques.

« Le principal résultat est que la grande majorité, on parle de plus de 92 %, des parents souhaitent faire vacciner leurs enfants. Dans le cas précis de la Colombie, nous sommes dans un chiffre très similaire, de l’ordre de 90 %. La plupart des pays, pratiquement tous, à l’exception d’Haïti, dans cette analyse, ont une intention favorable de vacciner leurs enfants », a assuré Alfonso Rodríguez, président de l’Association colombienne des maladies infectieuses – ACIN, qui était le seul représentant de la pays sur la recherche.

Parmi ces 92,1% qui souhaitent faire vacciner leurs enfants, 68,7% n’ont aucun doute et 23,4% ont déclaré qu’il est très probable qu’ils seront vaccinés. Alors que 4,5% ont dit probablement pas, et 3,3%, qu’ils ne le feront certainement pas.

Bien que les valeurs varient dans chaque pays, dans certains, l’intention de vacciner les enfants et les adolescents est supérieure à 86 % et, dans la grande majorité, supérieure à 90 %, comme en Colombie, au Mexique, au Honduras, au Brésil, au Salvador et au Pérou.

Selon le rapport, en Colombie, l’intention de vacciner les enfants et les adolescents est de 90,6%En d’autres termes, 9 parents colombiens sur 10 prévoient de vacciner leurs enfants contre le COVID-19.

Avec la coupure au 7 novembre, la Direction de la promotion et de la prévention du ministère de la Santé et de la Protection sociale a enregistré que 537.372 garçons et filles âgés de 3 à 11 ans ont déjà reçu leur première dose de Sinovac, un vaccin autorisé pour ce groupe de population, ce qui représente un peu plus de 7 % du dénominateur.

Vous pourriez également aimer...