Le Venezuela

À Petare, ils ont offert des contributions pour la loi des fêtes nationales

La Plaza El Cristo, située dans la fiole de Petare, municipalité de Sucre, a été le cadre d’une nouvelle consultation publique sur la réforme de la loi sur les fêtes nationales, un événement dirigé par la députée Gabriela Chacón, et dans laquelle des historiens, des chroniqueurs, des porte-parole pour les conseils communaux, les communes, les enseignants, entre autres.

Les députés Gisela Tovar et Vianelbi Sojo étaient également présents à la réunion, ainsi que la présidente du conseil municipal de Sucre, Gladys Arboleda et le député au Conseil législatif de l’État de Miranda, Gustavo Prieto, entre autres autorités.

Appréciant la participation massive du pouvoir populaire à cette réunion, Chacón a souligné que depuis l’Assemblée nationale, ils continuent de développer la consultation de la loi sur les fêtes nationales, dans tout le pays, dans tous les États, municipalités et que, en outre, les personnes intéressées pouvez également donner votre avis via en ligne.

« Nous continuons dans les rues à consulter le peuple sur la réforme de cette loi des fêtes nationales, les Vénézuéliens sont nationalistes et nous défendons nos traditions, notre histoire, à l’Assemblée nationale, nous sommes heureux de la réponse massive que nous avons obtenue, notamment par le participation d’historiens, de chroniqueurs, qui ont non seulement fait leurs propositions, mais nous proposent également des conférences, nous fournissent des données sur notre histoire passée et contemporaine, qui nous ont aidés à orienter le travail que nous faisons », a déclaré Gabriela Chacón.

Il a souligné qu’il existe plusieurs propositions de dates nationales, qui ont déjà été reçues, notamment la commémoration du Jour du drapeau le 3 août, l’application d’un décret signé par le commandant Hugo Chávez, ainsi que la commémoration de la Journée de l’hymne national le 25 mai. .

« Au cours des consultations, nous avons reçu des propositions intéressantes, telles que celles présentées par le chroniqueur de Baruta, M. Tulio Marín, qui a indiqué qu’elles devraient être incorporées dans les dates nationales du 27 février 1989, en commémoration de Caracazo, le le 4 1992, lorsqu’un groupe de patriotes, dirigé par le commandant Hugo Chávez, s’est soulevé contre le gouvernement au pouvoir et le 13 avril 2002, lorsque le peuple a sauvé le président Chávez, qui avait été enlevé, et a vaincu un coup d’État », dit-il, député Chacon.

Il a également souligné que de la municipalité de Sucre, le chroniqueur Víctor Méndez, avait demandé que des dates soient incorporées pour commémorer la vie et l’œuvre de Francisco de Miranda, Antonio José de Sucre et Lino Clemente.

« Ils ont également proposé d’incorporer la Journée des héroïnes vénézuéliennes, en l’honneur des femmes courageuses du pays, qui tout au long de l’histoire ont lutté pour la liberté de notre pays, de même ils nous ont demandé de renforcer les dates nationales et les fêtes régionales, dans chaque l’État et la municipalité, une initiative qui doit s’accompagner d’un processus éducatif dès les premières années de l’enseignement initial afin que nos enfants ressentent dès le plus jeune âge cet amour pour le pays », a déclaré Gabriela Chacón.

Il a assuré que la consultation restera dans la rue et que toutes les propositions qui seront reçues seront remises aux instances de l’Assemblée nationale.

Vous pourriez également aimer...