Le Venezuela

Accord approuvé pour répudier les attaques contre les médias communautaires

La Commission permanente du pouvoir populaire et de la communication a approuvé un accord de répudiation des actions violentes contre les médias alternatifs et communautaires à Aragua, Barinas, Mérida et Cojedes, enregistré après que les résultats des élections régionales du 21 novembre ont été connus.

On savait que vendredi prochain la table de travail sera installée pour répondre aux plaintes des médias communautaires attaqués.

Cette instance sera composée des députés Gabriela Peña, Oriana Ocio et du parlementaire Edgar González, ainsi que des représentants du Ministère du Pouvoir Populaire pour la Communication et l’Information (Minppci), la Commission Nationale des Télécommunications (Conatel), le Ministère Public et trois porte-parole des médias communautaires avec leurs suppléants respectifs.

Le président de la commission, le député Juan Carlos Alemán, a souligné que l’un des objectifs de la table de travail est de parvenir à des conclusions rapides. « Mais surtout pour éviter que ce type d’actions ne se répète sur le territoire national », précise un communiqué.

Pour sa part, la première vice-présidente de la commission, la députée Tania Díaz, qui était à l’origine de l’enquête, a déclaré qu’à travers cette instance, la loi et la vérité sont activées pour arrêter ce type d’événements. Il a suggéré une table de suivi permanente pour la gestion et le fonctionnement des médias communautaires.

Il a expliqué que la méthodologie de travail sera activée dans trois sens : la révision de la législation, la responsabilisation et le fonctionnement des médias, ainsi que la formation et la mise à jour pour s’adapter aux temps nouveaux.

Pendant ce temps, le directeur général de la responsabilité sociale et de la participation citoyenne du Conatel, Erik Rodríguez, a déclaré que le fascisme n’avait pas disparu et qu’il devait être vaincu dans le cadre d’un processus de rééducation. « Il ne se peut pas que puisque je ne suis pas d’accord avec vous, vous allez m’attaquer en portant atteinte à ma vie. Cela ne correspond qu’à un esprit malade, un esprit qui a une dualité affective qui ne sait pas comment résoudre les choses « , a déclaré Rodríguez.

Ensuite, la chef de la division des médias communautaires et alternatifs du Conatel, Magaly Celis Gil, a déclaré que tout processus d’agression doit être dénoncé et doit avoir la force de l’organisation. Il a indiqué qu’une réingénierie devrait être effectuée dans toutes les institutions qui ont une responsabilité directe avec la communauté ou les médias alternatifs.

Vous pourriez également aimer...