Bogota n'économise pas suffisamment d'eau et le rationnement pourrait être prolongé et renforcé

La situation concernant l'eau disponible à Bogota est difficilemais cela pourrait devenir critique si la consommation par personne ne diminue pas, car même si ces niveaux ont diminué, la réduction n'a pas été suffisante et si cela continue, Bogota serait obligée de rationner plus sévèrement.

Le maire de Bogota, Carlos Fernando Galáninsiste sur le fait qu'il faut économiser davantage d'eau, une méthode qui consiste à ne pas laver les voitures, les façades ou les fenêtres, ainsi qu'à prendre des douches de 3 minutes, mais surtout à ne pas stocker trop d'eau, car cette dernière action n'aide pas. dans la mission de réduire les niveaux de consommation.

La situation est aggravée car il ne pleut pasEh bien, certains secteurs de Bogotá ont connu des pluies, mais celles-ci ne sont pas encore tombées sur les réservoirs, et s'il ne pleut pas bientôt, la situation pourrait être le chaos.

Bogota n'a pas réussi à atteindre l'objectif proposé de consommer 15 mètres cubes par secondecar en 4 jours de rationnement par zones, à peine il a atteint 15,8c'est pourquoi nous devons faire de grands efforts pour économiser davantage, mais aussi élever des prières au ciel pour qu'il pleuve, et qu'il pleuve beaucoup sur les réservoirs.

L'un des facteurs soulignés par la Mairie est celui des complexes résidentiels, car ils sont alimentés en eau grâce à ses réservoirs de stockage et cela ne permet pas de réduire la consommation, cependant, après les 9 jours de rationnement initialement prévus, une évaluation sera menée pour savoir si l'objectif a été atteint ou s'il convient de le prolonger ou de le durcir.

L'absence de pluie à Bogotá affecte également l'air et une alerte environnementale a été déclarée en raison de cette situation, puisqu'ils arrivent dans la capitale du pays le poussière du Sahara et fumée des incendies de forêt au Venezuela et dans l'Orénoquequi s’ajoutent à la pollution de l’air, aggravant la situation.

L'appel est de protéger les enfants de moins de 5 ans et les adultes de plus de 60 ans, et surtout d'économiser davantage d'eau, car les efforts de la ville n'ont pas été comme prévu.