La Colombie

Ceux qui ont été brûlés avec de la poudre à canon ont encore battu un record par bonne nuit

Il y a encore plus de 2 dates importantes en décembre pour la fin de l’année et les rapports d’accidents avec de la poudre à canon sont sur les neuf. Cette année, les statistiques pour les années 2019 et 2020 avaient déjà été dépassées, sans que la bonne nuit ne soit arrivée, mais Noël 2021 a augmenté le chiffre de façon alarmante, laissant loin derrière celui des années précédentes.

Jusqu’au matin du 25 décembre 520 brûlures ont été signalées, une augmentation de 34,37% des blessures, par rapport à la même période en 2020, l’année où le chiffre a atteint 387, dépassant également le nombre de l’année 2019, qui est venu faire état de 416 brûlés.

Entre la nuit du 24 au 25 décembre, en cette date festive, l’Institut national de la santé (INS) a recensé 117 nouveaux signalements. Il convient de noter que tous les cas ne sont pas signalés dans les centres d’attention, car de nombreuses personnes préfèrent s’occuper des accidents par leurs propres moyens, mais ayant des complications de santé quelques jours plus tard, les chiffres des entités augmenteront.

« Nous devons être plus conscients. Ces blessures affectent la vie, la santé, l’intégrité physique et émotionnelle des personnes, entraînant un impact social, environnemental et économique sur la population, en mettant davantage l’accent sur les enfants et les adolescents. Parmi les principales affectations figurent les lésions oculaires et auditives », souligne Claudia Cuéllar, directrice adjointe des Maladies transmissibles du ministère de la Santé.

Lieux qui ont eu le plus de cas par rapport au rapport 2019

  • Antioquia, 55 blessés en 2021 – 44 blessés en 2020.
  • Valle del Cauca, 50 blessés en 2021 – 43 blessés en 2020.
  • Bogotá, 46 blessés en 2021 – 33 blessés en 2020.

Face à ce panorama, il existe 2 comportements qui alertent et activent l’inquiétude des autorités. Premièrement, que les adultes permettent aux mineurs d’avoir accès et de manipuler de la poudre à canon, puisque 179 des 520 signalés avec des brûlures sont des filles, des garçons et des jeunes de moins de 18 ans.

Le deuxième aspect est celui de la consommation irresponsable, qui génère encore plus d’accidents, puisque 119 personnes étaient sous l’emprise de l’alcool au moment de leur accident, ajoutant à cette aggravation que 21 mineurs ont été blessés en accompagnant l’adulte énervé. Comme le prévient Cuéllar, « donner de la poudre aux enfants ou l’utiliser sous l’emprise de l’alcool n’est pas un jeu ».

Il reste encore 2 dates déterminantes et cruciales pour déterminer le solde négatif, en ce qui concerne la poudre à canon pour ce 2021, il faut se rappeler que le 31 décembre et le 1er janvier sont les périodes où plus de cas de brûlures à la poudre sont observés. Gunpowder a coûté la vie à deux personnes au cours de la saison 2021-2022. C’est le seul indicateur qui n’a pas dépassé les niveaux de 2020-2021, alors qu’il y avait eu cinq décès dus à cette pratique.

Vous pourriez également aimer...